Corinne Herrmann : Nordahl Lelandais "peut parfaitement appartenir à la famille des tueurs en série"

, modifié à
  • A
  • A
Maelys 1280 3:30
Nordahl Lelandais a avoué le meurtre de Maëlys, avant de reconnaître celui d'Arthur Noyer. © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :
Corinne Herrmann, avocate spécialisée dans les dossiers de tueurs en série, estime sur Europe 1 que Nordahl Lelandais pourrait finir par reconnaître son implication dans d'autres affaires.
INTERVIEW

Après de nouveaux rebondissements dans l’affaire Lelandais mercredi, les familles de victimes en appellent à la justice. Corinne Herrmann, avocate des familles des deux disparus du fort de Tamié, demande au juge d’instruction et aux enquêteurs de vérifier si Nordahl Lelandais pouvait être présent lors de la disparition en 2011 et 2012 de Christophe Morin et Ahmed Hamadoun, lors de ce festival en Savoie. "On doit vérifier si Lelandais pouvait être présent lors du festival, s’il a pu approcher les deux hommes qui ont disparu dans des conditions similaires et à un an d’intervalle", interpelle l’avocate dans Europe Soir mercredi.

Ne pas laisser de pistes de côté. Europe 1 révélait mercredi matin qu’une vidéo a été transmise à la justice, dans laquelle un homme ressemblant à Nordahl Lelandais a été repéré sur les lieux du festival de fort de Tamié en 2012. "Bien sûr, c’est un risque de finir par voir Nordahl Lelandais partout (dans les affaires de disparition, ndlr). C’est le b.a.-ba de l’enquête : il faut vérifier systématiquement quand on a quelqu’un qui est un multirécidiviste. Dans tous les dossiers de multirécidivistes et de tueurs en série, on laisse de côté des dossiers qui peuvent sembler un peu différents mais c’est le meilleur moyen de se tromper… On doit vérifier", martèle Corinne Herrmann, spécialisée dans les affaires de tueurs en série.

Selon l’avocate, Nordahl Lelandais "peut parfaitement appartenir à cette famille des tueurs en série", tout en rappelant que pour l’heure, on lui reproche deux faits, le meurtre de Maëlys et celui d’Arthur Noyer. Mais "je n’attends pas d’avoir trois crimes comme la définition américaine nous l’impose pour parler de tueur en série. Lelandais a en tout cas les composantes du multirécidiviste", estime Corinne Herrmann, soulignant que l’ancien militaire de 34 ans est également inquiété depuis mercredi dans une nouvelle affaire, cette fois pour attouchements sexuels sur mineure. "Lelandais a reconnu deux faits. Il donne sa version, c’est son monde… Mais il va encore évoluer dans sa parole. Les tueurs en série, en règle générale, finissent par reconnaître d'autres dossiers."

Europe 1
Par Mathilde Belin