Contre les violences sexistes et sexuelles, #NousToutes organise une mobilisation en ligne

  • A
  • A
Lors d'une marche organisée par le collectif #NousToutes en 2019. 1:30
Lors d'une marche organisée par le collectif #NousToutes en 2019. © AFP
Partagez sur :
À défaut d'un cortège, le collectif #NousToutes organise samedi un colloque en ligne dédié aux violences sexistes et sexuelles. Au programme : des formations, des conférences "live" et plusieurs actions d'interpellation en faveur d'une meilleure prise en charge des femmes victimes de violences. 

Coronavirus oblige, la mobilisation est cette année prévue en ligne. Le collectif #NousToutes organise samedi un colloque dédié à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, en remplacement des cortèges qui s'élancent habituellement aux quatre coins de la France. Au programme : des formations, des conférences "live" et plusieurs actions d'interpellation.

Le collectif veut mettre un coup de projecteur sur la façon dont les femmes victimes de violences sont reçues par la police. 73% des plaintes pour violences sexuelles étaient classées sans suite en 2018, selon un rapport du ministère de la Justice. Les militantes ont prévu samedi d’envoyer des centaines de mails à ce sujet aux préfectures et aux mairies.

"Nous interpellerons les différentes institutions pour que les victimes de violences soient reçues correctement, dignement, avec respect. Pour que plus jamais des plaintes ne soient refusées dans une indifférence complète qui nous sidère", explique Yuna Miralles, engagée au sein du collectif. 

Conférences et concerts en direct

Toute la journée, des spécialistes, comme la militante Caroline de Haas, et des victimes prendront la parole. Le colloque sera par la suite disponible en replay. Plusieurs thèmes seront abordés notamment "Comment accompagner une victime de violences" à 14h30, et "Les violences sexistes et sexuelles au travail", à 17 heures.

Plusieurs concerts sont aussi prévus, comme celui de la chanteuse Pauline Croze. "J’aimerais dire aux femmes qui vivent cela qu’elles ne sont pas seules", souligne l'artiste. Elle interprétera notamment Kim, un titre qui parle d'emprise. 2.000 personnes sont déjà inscrites pour assister à son concert.

Europe 1
Par Angèle Chatelier, édité par Laetitia Drevet