Comment cloner des séquoias pourrait sauver le climat

  • A
  • A
Partagez sur :
Véritables pompes à carbone grâce à la photosynthèse, les arbres sont une arme dans la lutte contre le réchauffement climatique. En planter pour réduire en partie la hausse des températures semble donc logique. Mais encore faut-il choisir une espèce résistante. C'est là que le sequoia entre en scène. 

Replanter des arbres aide à lutter contre le réchauffement climatique, c'est une certitude. Mais encore faut-il planter une espèce qui pourra résister aux conditions climatiques qui nous attendent dans le futur. C'est l'idée sur laquelle s'est penchée une partie de la communauté scientifique en clonant et plantant déjà plus de 300.000 séquoias à travers le monde, explique notre journaliste Fanny Agostini dans sa chronique "Notre planète" sur Europe 1. 

Une espèce à l'ADN exceptionnel

Pourquoi le séquoia ? Parce qu'il s'agit de l'espèce répertoriée dont les spécimens ont atteint le plus grand âge, parfois plusieurs millénaires. Une longévité qui en dit long sur leur résistance et sur leur ADN hors-norme qui leur permet, par exemple, de se moquer des sécheresses. C'est donc tout naturellement que des scientifiques ont commencé à escalader ces mastodontes, qui atteignent généralement 50 à 85 mètres de haut, pour aller prélever des échantillons. Échantillons qui permettent de cloner les arbres, et donc d'en conserver toutes les spécificités génétiques. 

Tout le monde (ou presque) peut en planter un

Mais planter des séquoias n'est pas l'apanage des scientifiques. N'importe qui, pour peu qu'il ait un espace suffisamment grand, peut faire pousser l'un de ces géants. D'autant que l'automne est la meilleure saison pour le faire. Vous pouvez procéder de deux façons : la plus facile consiste tout simplement en l'achat d'un petit arbre dans une pépinière spécialisée et le planter tel quel. Mais vous pouvez aussi ramasser les pommes de pain d'un séquoia, en récupérer les graines et les mettre en terre. Une méthode certes plus fastidieuse, mais qui a l'avantage de voir grandir jour après jour cette pousse.

Dans tous les cas, cet arbre, dont nous ne verrez jamais entièrement la majestuosité de votre vivant, peut être un héritage dont profiteront vos descendants. Une façon de transcender les âges et de rompre avec le rythme effréné et autocentré de notre temps en pensant au très au long terme et à ceux qui nous succéderont.

Europe 1
Par Fanny Agostini, édité par Ugo Pascolo