Claire, 85 ans, a retrouvé son premier amour : "Le cœur a parlé"

, modifié à
  • A
  • A
Photo d'illustration 5:00
Photo d'illustration © GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :
Devenue veuve, Claire a été recontactée par l'homme qu'elle aimait à 18 ans. Auprès d'Olivier Delacroix, sur Europe 1, elle se confie sur les conséquences de ces retrouvailles inattendues.
VOS EXPÉRIENCES DE VIE

Un premier amour peut-il s'oublier ? Claire, 85 ans, est veuve depuis dix-sept ans. À l'été 2018, un homme est venu sonner chez elle. Derrière la porte : celui qu'elle a aimé à 18 ans, et qu'elle n'avait plus jamais revu. Au micro d'Olivier Delacroix, sur Europe 1, elle raconte, avec beaucoup de pudeur, comment cette entrevue a ravivé des sentiments restés enfouis pendant 70 ans.

"C'est un amour de jeunesse. J'avais 18 ans quand on s'est connu. On est tombé amoureux fou l'un et l'autre, mais les circonstances ont voulu qu'il parte. Il m'a quittée.

[…]

Le contact a été rompu pendant toutes ces années. Cet été, après 70 ans, nous nous sommes retrouvés.

 

>> De 15h à 16h, partagez vos expériences de vie avec Olivier Delacroix sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Claire a fait sa vie. Et si elle n'a jamais oublié ce jeune homme, elle n'imaginait pas que lui aussi pensait encore à elle.

Je ne l'ai jamais oublié. Lui non plus. J'étais au fond de son cœur. On a fait nos vies parallèlement. Je me suis mariée, j'ai eu des enfants, j'ai fait ma vie. Lui de même, de son côté. Mais quand il a perdu son épouse, il a tout de suite cherché à me retrouver.

 […]

Il ne connaissait que mon nom de jeune fille, il n'avait pas mon nom d'épouse. Il a eu du mal à me retrouver, mais en cherchant bien, il a fini par y arriver.

Et soudain, ce fut comme une apparition...

Quand j'ai ouvert la porte, j'étais tellement suffoquée de le revoir que je n'ai pas pu articuler une parole. Il a insisté. On a eu beaucoup de conversations, et on a fini par se retrouver. Le cœur a parlé.

[…]

J'ai compris qu'il était sincère, qu'il ne m'avait jamais oubliée. Il est parti par contrainte professionnelle : à l'époque, sans argent, sans situation, on ne pouvait pas aller plus loin.

Désormais, Claire et son amoureux ont repris leur histoire là où ils l'avaient laissée.

Aujourd'hui, je suis en Bourgogne, dans une petite ville à côté de Beaune, et mon copain a une maison de famille dans l'arrière-côte, également en Bourgogne.  

[…]

Toutes les fois où l'on peut se rencontrer, le bonheur est là."

Premier amour : quelle influence sur votre vie ?

"Il y a toujours une part de mystère dans un premier amour", relève au micro d'Europe 1 Katouchka Collomb, psychologue clinicienne. "Le premier amour, pour un jeune homme et une jeune femme, c'est l'ouverture aux premiers émois, aux sens. Il y a aussi une forme d'idéalisation, quelque chose d'un amour idéal", analyse-t-elle.

Pour cette praticienne, un premier amour se place à mi-chemin entre l'affection reçue de la part des parents pendant l'enfance, et les projections du sujet quant à sa vie d'adulte. "Le choix de notre compagnon ou de notre compagne reflète des expériences affectives anciennes mais aussi des aspirations qui trahissent nos failles, nos manques", pointe-t-elle.

Pour autant, la tendance à l'exaltation dans une première relation amoureuse peut aussi s’avérer dangereuse en coupant le sujet de la réalité. "Freud disait de l'état amoureux qu'il était un état pathologique, tant on idéalise les choses et que l'on s'éloigne de la réalité", souligne Katouchka Collomb.

Europe 1
Par Romain David