L'apprentissage n'a jamais été aussi populaire, et "les élèves sont beaucoup plus motivés"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
458 000 jeunes seraient actuellement en apprentissage cette année, un record selon le ministère du Travail. Dans les Hauts-de-France, le centre de formation des apprentis a enregistré 300 élèves supplémentaires par rapport à l'année dernière.
REPORTAGE

Longtemps boudée en France, la formation en alternance n'a jamais été aussi populaire. 458 000 jeunes seraient actuellement en apprentissage cette année, un record selon le ministère du Travail. Au premier semestre, le nombre de jeunes entrant dans cette filière a ainsi progressé de 8,4% par rapport à la même période de 2018.

Le centre de formation des apprentis (CFA) de Lille, lui, a enregistré 300 inscriptions supplémentaires cette année. "On a énormément d'inscriptions pour les CAP cette année", confirme Jean-François Bastien, professeur de coiffure à Lille. Son école va pouvoir ouvrir deux classes de première année de 30 élèves, du jamais dans son établissement. Il observe également un profond changement dans le comportement des nouveaux apprentis. "Ils sont beaucoup plus motivés, on sent qu'ils se sont vraiment orientés dans cette filière pour avoir un vrai métier dans les mains", poursuit-il.

"On n'entendra plus dire : il n'y a plus de place"

L'image de la formation en alternance évolue et l'accès aux formations est élargi et simplifié. "Les filières bougent : on peut maintenant entrer en apprentissage quand on le souhaite dans l'année, pour le métier de son choix", explique Bruno Treffel, responsable formation. "On n'entendra plus dire : 'il n'y a plus de place'. Toute personne qui souhaite faire un apprentissage pourra le faire jusqu'à 30 ans et dans toutes les régions de France."

A l'origine de cette dynamique notamment, la bonne conjoncture économique et les difficultés de recrutement des entreprises, qui sollicitent de plus en plus les CFA. Les CFA profitent également de démarches facilitées : ils peuvent désormais ouvrir plus simplement, sans nécessairement obtenir l'autorisation des régions.

Dans les Hauts-de-France, 90% des apprentis trouvent un emploi après leur formation

Le nombre d'élèves ayant coché la case "apprentissage" lors de leur orientation en fin de troisième aurait presque doublé en deux ans, selon les derniers chiffres de l'Education nationale. "J'en parle beaucoup avec ma sœur qui est au lycée", raconte Perrine, coiffeuse nommée meilleure apprentie de France il y a deux ans.

La jeune femme n'hésite pas à faire la promotion de la filière autour d'elle. "C'est une très bonne solution pour être à l'aise dans le métier qu'on aime." Dans les Hauts-de-France, 90% des apprentis diplômés trouvent un emploi à l'issue de leur formation.

Europe 1
Par Lionel Gougelot