Canicule : privés de vacances, ces Lillois recherchent la fraîcheur par tous les moyens

, modifié à
  • A
  • A
Lille fontaine chaleur 1:29
À Lille on se rafraîchit comme on le peut.
Partagez sur :
Pour ceux qui ne peuvent pas partir en vacances et sont contraints à travailler, la canicule est encore plus difficile à supporter. À Lille, désormais en vigilance rouge aux fortes chaleurs, les habitants cherchent la fraîcheur par tous les moyens.
REPORTAGE

Les Hauts-de-France voient rouge. La région vient d’être placée en vigilance rouge canicule par Météo France. Plus de 40°C sont attendus dimanche à l'intérieur des terres. Une canicule durable et intense qui frappe la région alors même que certaines familles dans le Nord ne partent pas en vacances pour rattraper les mois perdus à cause du coronavirus. La chaleur est une épreuve de plus et chacun tente de se rafraîchir comme il le peut.

Rattraper les trois mois de fermeture

Pour certains, comme Julie et ses enfants, direction les jeux aquatiques dans la métropole lilloise pour s'occuper. L’occasion d'enfiler le maillot de bain et d'avoir les pieds dans l'eau. "On essaie de les sortir à proximité de la maison pour qu'ils puissent profiter quand même. C'est important pour eux et pour nous aussi", confie Julie. 

Une maigre consolation pour ces Lillois qui auraient dû partir au lac d'Annecy, avant que le coronavirus n'en décide autrement. Julie travaille dans l’événementiel et elle ne pouvait se permettre des vacances. "Avec les reports de mariage qu'on a du faire, on a annulé nos vacances pour pouvoir placer des dates dès que c'était possible. On a été fermé trois mois, donc ce n'est pas raisonnable de partir en congés cet été financièrement. Le secteur est un peu compliqué en ce moment", explique-t-elle.

Pas de Lille plage cette année

Nathalie qui habite dans un appartement avec sa fille en plein centre-ville de Lille regrette, quant à elle, le manque de solutions pour se rafraîchir dans la métropole. "J'aimerai vraiment qu'il y ait un peu plus de points d'eau. Je ne sais pas si on peut mettre ça en place", s'interroge-t-elle.

"C'est difficile pour ceux qui ne partent pas en vacances, on aimerait bien pouvoir plonger. On aimerait bien être au bord de la mer, en train de brasser et de se faire plaisir les doigts de pieds en éventail", témoigne encore Nathalie. De plus, avec le coronavirus la traditionnelle fête de Lille plage a été annulée. Adieu donc la plage aménagée avec piscine, transats et sable.

Europe 1
Par Maximilien Carlier édité par Guilhem Dedoyard