Bordeaux : une simulation d'exécution par chaise électrique retirée de la foire

, modifié à
  • A
  • A
mise à mort, foire de Bordeaux crédit : capture d'écran Facebook - David Fournoi - 1280
La machine permettait de simuler une mise à mort © capture d'écran Facebook - David Fournoi
Partagez sur :

Une machine a été retirée de la Foire aux plaisirs de Bordeaux dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir fait polémique. Elle permettait de simuler une exécution de détenu sur une chaise électrique.

Pour un euro, les participants pouvaient simuler la mise à mort d'un mannequin sur une chaise électrique. Ce jeu baptisé "La mise à mort" a suscité l'émoi à Bordeaux où se tenait la Foire aux plaisirs cette semaine. L'attraction a été retirée, rapporte Sud-Ouest jeudi. 

Le jeu de "la mise à mort". À l'intérieur d'une sorte de box vitré, un mannequin au visage couvert de noir et vêtu de la traditionnelle combinaison orange des détenus américains est installé sur une chaise. Le principe de ce jeu est simple : glisser une pièce d'un euro dans la machine qui se met alors à simuler une décharge électrique mortelle. Une mise en scène proposée à la Foire aux Plaisirs de Bordeaux qui a fait réagir les Bordelais. Plusieurs d'entre eux ont même interpellé les élus locaux sur les réseaux sociaux.

Une machine qui avait déjà fait polémique. Face à cette polémique, la mairie a demandé à l'association de forains de retirer le jeu. Un train fantôme a été installé à sa place dans la nuit de mercredi à jeudi. Cette machine, qui avait déjà fait polémique sur la même foire en 2016 bien que n'étant pas branchée, a trompé la vigilance des agents municipaux chargés de la coordination de l'événement, précise Sud-Ouest