Blocages, manifestations : à quoi faut-il s'attendre pour l'acte 6 des "gilets jaunes" ?

, modifié à
  • A
  • A
Les "gilets jaunes" prévoient des rassemblements en région.
Les "gilets jaunes" prévoient des rassemblements en région. © François Coulon / Europe 1
Partagez sur :
Les "gilets jaunes" appellent de nouveau à la mobilisation samedi. Ils prévoient de nombreuses actions en région ainsi qu'un rassemblement à Versailles.

Pas question de désarmer pour les "gilets jaunes" les plus motivés. Samedi, des centaines d'entre eux participeront de nouveau à diverses actions pour exprimer leur ras-le-bol. Si le mouvement s'était quelque peu essoufflé la semaine dernière, le dernier week-end avant Noël doit lui donner l'occasion d'organiser des rassemblements un peu partout en France. C'est en tout cas ce qu'espèrent les participants, peu convaincus par les annonces faites par Emmanuel Macron et leur adoption, cette semaine, à l'Assemblée nationale.

Des rassemblements en région

Une carte que s'est procurée FranceInfo montre que, pour leur acte 6, les "gilets jaunes" visent des rassemblements dans 14 "villes clées" [sic] de France. Parmi elles, on retrouve celles qui avaient été le théâtre des actions les plus mobilisatrices des dernières semaines, parfois violentes, comme Toulouse et Bordeaux. Surtout, les "gilets jaunes" appellent à ne pas aller à Paris pour éviter "d'être retenus aux portes de la capitale" ou placés en garde à vue.

Gilets jaunes

Blocage à Versailles et sit-in à Paris

L'un des leaders du mouvement, Eric Drouet, a appelé sur Facebook à un rassemblement à Versailles à partir de 8 heures. Le château, symbole fort de la monarchie, ainsi que son domaine, seront d'ailleurs fermés préventivement. Eric Drouet a par ailleurs indiqué aux "gilets jaunes" qu'il fallait qu'ils se connectent sur les réseaux sociaux entre 5 heures et 6 heures samedi matin pour obtenir des précisions sur le dispositif réel. 

Selon nos informations, la ville de Versailles pourrait en fait être une diversion, un leurre, pour mieux converger à Paris. Une autre figure des "gilets jaunes" a confirmé à Europe 1 qu'ils avaient volontairement publié de fausses informations sur Facebook. Ils se sentent "surveillés" et veulent donc "brouiller les pistes", nous a-t-il indiqué.

Un autre événement s'est organisé sur Facebook : un sit-in à Paris, devant l'Opéra Garnier, comme samedi dernier. Plusieurs centaines de personnes étaient inscrites sur le réseau social vendredi, et plus de 3.000 se disaient "intéressées". Par ailleurs, en dépit de l'appel lancé pour ne se mobiliser qu'en région, les Champs-Elysées pourraient encore et toujours devenir un lieu de rassemblement.

Appel à bloquer les frontières

Pour cet acte 6, les "gilets jaunes" ont tenté d'élargir le mouvement aux pays limitrophes. Des points de blocage sont donc prévus au niveau des frontières, notamment avec la Belgique, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie. Les manifestants sont invités à intercepter les camions. Des ports pourraient également être touchés.

 

"La mobilisation aux frontières n'est pas nouvelle", a expliqué Priscilla Ludosky, l'une des leaders du mouvement, au Parisien. Selon elle, ce type d'action doit permettre d'exprimer des revendications sur la "souveraineté" de la France.

Quelles mesures de sécurité ?

Contrairement aux samedis précédents, le ministère de l'Intérieur n'avait pas communiqué, vendredi, sur le dispositif de sécurité mis en place au niveau national. À Versailles en revanche, la préfecture des Yvelines a décidé d'instaurer un périmètre de sécurité sur l'une des plus grandes avenues de la commune. Le secteur sera entouré de barrières. "Nous aurons des forces mobiles tant de la police nationale que de la gendarmerie nationale qui permettront d'assurer et la liberté de manifester et la liberté pour tous les autres d'aller venir", a détaillé le préfet. Des contrôles en amont de la manifestation seront également menés et pourront déboucher sur des interpellations préventives.

Dans d'autres départements, des arrêtés ont été pris pour interdire certaines actions. C'est par exemple le cas en Ariège, où les "rassemblements, les installations d'abris et le dépôt de matériaux sur les principaux ronds-points et voies d'accès, dont les points de péage", ont été proscris.

Que prévoir dans les transports ?

À la demande de la préfecture de police, des gares SNCF seront fermées en région parisienne. Sur la ligne L, cela concernera tous les arrêts entre Saint-Cloud et Versailles-Rive droite. Sur la ligne C, les gares de Versailles-Château, Porchefontaine et Virofay-Rive gauche resteront closes. Le bus 171 dans le sens Pont-de-Sèvres Versailles aura pour terminus Porchefontaine. D'autres déviations pourraient être mises en place au dernier moment.