Bilal Hassani : "On nous a habitué à genrer absolument tout"

  • A
  • A
Bilal Hassani a lancé "Two Spirits", une collection de vêtements non-genrés. 0:58
Bilal Hassani a lancé "Two Spirits", une collection de vêtements non-genrés. © Europe 1
Partagez sur :
Créateur d’une marque de vêtements unisexes, le chanteur Bilal Hassani était l’invité d’Europe 1 jeudi matin pour parler de la question du genre. Il est également revenu sur les difficultés rencontrées pendant son adolescence, concernant son émancipation.
INTERVIEW

Comment sortir du cliché "le rose pour les filles, le bleu pour les garçons" ? Les professionnels du jouet doivent être reçus jeudi au ministère de l’Economie pour signer une nouvelle charte et tenter de mettre fin au marketing genré. "Je suis contre le genre dans absolument tout", a réagi Bilal Hassani, au micro d’Europe 1 jeudi matin. "On devrait arrêter de genrer les avis ou les couleurs. On nous a habitué à genrer absolument tout, alors que ce n’est pas du tout nécessaire. Cela crée une pression", raconte le chanteur qui a représenté la France à l’Eurovision en 2019.

"J’ai vécu des choses désolantes pendant mon adolescence et mon enfance"

A 21 ans, Bilal Hassani a lancé "Two Spirits", une collection de vêtements non-genrés et unisexes. "Quand j'allais dans une boutique de prêt-à-porter et que je trouvais un jean plus sympa côté femmes, j’avais l’impression qu’il m’était interdit d'aller le prendre, d'aller l'essayer. Je savais que j’allais avoir des regards. […] J’ai vécu des choses assez désolantes pendant mon adolescence, et même pendant mon enfance. À ce moment-là, je ne comprenais pas du tout pourquoi ça pouvait poser problème que j'ai envie d'acheter une poupée au lieu d'un pirate ou d'une figurine de superhéros ou de voiture", se souvient-il.

Mais il s’est petit à petit affranchi des codes. "Il faut maintenant que l’on passe à l'étape suivante qui est d'arrêter de genrer les choses", conclut-il.

Europe 1
Par Léa Leostic