Attentat de Strasbourg : une quatrième victime succombe à ses blessures

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Une quatrième victime de l'attentat de Strasbourg est morte, a indiqué vendredi le parquet de Paris. 

Une des victimes blessées dans l'attentat de Strasbourg, qui était dans un état critique depuis mardi soir, est décédée vendredi, portant à quatre le nombre de personnes tuées par l'assaillant, a annoncé le parquet de Paris.

Il s'agit d'un jeune journaliste italien, Antonio Megalizzi, âgé de 28 ans, selon des sources du ministère italien des Affaires étrangères. 

Une cinquième victime reste en état de mort cérébrale. Deux personnes sont mortes mardi soir lors de l'attaque perpétrée dans la zone du marché de Noël de Strasbourg par Chérif Chekkat, un délinquant radicalisé de 29 ans tué par la police après deux jours de cavale. Une troisième personne est décédée jeudi et une cinquième victime reste en état de mort cérébrale.

Le président de la République Emmanuel Macron doit se rendre sur place vendredi après-midi pour rendre hommage aux victimes et saluer les forces de l'ordre. Il y retrouvera le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

Sept personnes en garde à vue. L'enquête poursuit son cours, au lendemain de la mort de l'assaillant présumé. Deux personnes de son entourage ont été placées en garde à vue la nuit dernière portant le total à sept garde à vue, a annoncé vendredi le procureur de Paris, Rémy Heitz. Il s'agit des "quatre membres de sa famille, placés en garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi dernier, et trois membres de son entourage proche, dont un placé en garde à vue hier matin et deux cette nuit", a déclaré le magistrat antiterroriste. "L'enquête va désormais se poursuivre pour identifier d'éventuels complices ou coauteurs susceptibles de l'avoir aidé ou encouragé dans la préparation de son passage à l'acte", a-t-il ajouté.