Attaque à la préfecture de Paris : l'analyse de la clef USB du tueur n'indique pas de fuite de coordonnées de policiers

, modifié à
  • A
  • A
© BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Une clé USB avait été découverte sur le lieu de travail du tueur de la préfecture de police, dans son bureau. Selon nos informations, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a tenu à rassurer ses troupes en envoyant un message interne pour indiquer qu'aucune fuite de coordonnées de policiers n'émanait de cette clef.

Son contenu inquiétait beaucoup les policiers. Une clé USB  avait été trouvée sur le lieu de travail du tueur de la préfecture de police de Paris. En l'examinant attentivement, les experts informatiques de la PJ parisienne avaient découvert, entre autres, une sorte de trombinoscope avec les noms et les données personnelles de plusieurs dizaines de policiers de la Direction du Renseignement.

Mais après une nouvelle analyse de cette clef USB par les experts désignés par le parquet de Paris, aucune exportation de données personnelles d'agents n'a été constatée. Selon nos informations, le préfet de police Didier Lallement a tenu à rassurer ses troupes en envoyant un mail interne ce mercredi matin. "Aucun usage anormal de ce support informatique n'a été mis en évidence. Il n'a été décelé en particulier aucune exportation de données personnelles d'agents", a-t-il écrit.

Sur cette clef USB, se trouvaient également plusieurs types de fichiers que les enquêteurs avaient réussi à restaurer, principalement des vidéos de propagande de l'Etat islamique.