Alimentation : "Le lien entre nitrites et cancer est une quasi-certitude"

  • A
  • A
Le nitrite permet entre autre chose au jambon de se conserver plus longtemps et d'avoir cette couleur rosée si caractéristique. 1:29
Le nitrite permet entre autre chose au jambon de se conserver plus longtemps et d'avoir cette couleur rosée si caractéristique. © SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :
Présents dans la viande transformée, notamment la charcuterie, les nitrites seraient responsables de 4.000 cas cancers colorectaux chaque année en France. A l'occasion de la Journée mondiale contre la maladie, l’ONG Foodwatch, l’application nutritionnelle Yuka et la Ligue contre le cancer tirent la sonnette d'alarme. 

Ils seraient responsables de 4.000 nouveaux cas de cancers chaque année en France. A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer ce mardi, l’ONG Foodwatch, l’application nutritionnelle Yuka et la Ligue contre le cancer martèlent l’importance d’interdire les nitrites ajoutés dans notre alimentation. Les trois organisations ont lancé une pétition en novembre dernier pour exiger l’interdiction des additifs E249, E250, E251 et E252, controversés pour leur effet sur la santé. Près de de 180.000 citoyens l’ont déjà signée et demandent à la ministre de la Santé Agnès Buzyn d’agir.

12.000 produits avec nitrites en vente

Ces additifs sont présents dans plus de 12.000 produits en vente en France et, selon les derniers travaux scientifiques, provoquent des milliers de cancers de l’estomac ou du colon qui sont attribuables à la consommation de viande transformée par traitement à l’aide de nitrites. On les trouve notamment dans la charcuterie, et plus spécifiquement dans le jambon. Ils sont utilisés pour conserver plus longtemps la charcuterie, mais surtout pour donner cette belle teinte rosée.

La "quasi-certitude" du lien entre nitrites et cancer

Et comme les consommateurs sont habitués à cette couleur, de nombreux industriels continuent donc d’utiliser ces nitrites. Sauf que depuis quelques années, le lien entre ces additifs alimentaires et l’apparition de cancers est plus que probable. "Les charcuteries nitritées engendre plus de cancers colorectaux que les autres", affirme au micro d'Europe 1 le président de la Ligue contre le cancer Axel Kahn. "Nous avons accumulé énormément de données, et ce qui était une alerte est aujourd'hui une quasi-certitude : il faut agir."

Face à ce phénomène, il est de plus en plus courant de lire "jambons sans nitrites" ajoutés sur les barquettes des supermarchés. C'est même devenu un argument de vente pour certains fabricants. Mais pour Foodwatch, Yuka et la Ligue contre le cancer, il faut aller encore plus vite sur ce dossier. 

Europe 1
Par Victor Dhollande, édité par Ugo Pascolo