Affaire Pastor : qui est Wojciech Janowski, le gendre d'Hélène Pastor ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Wojciech Janowski est le commanditaire présumé de l'assassinat de la milliardaire Hélène Pastor en 2014. Il s'est présenté lundi devant les juges, au premier jour d'un procès qui doit durer jusqu'au 19 octobre.

Le procès de l'affaire Pastor, qui doit durer cinq semaines, s'est ouvert lundi à Aix-en-Provence. Wojciech Janowski, commanditaire présumé de l'assassinat de sa belle-mère, la milliardaire Hélène Pastor, s'est présenté devant les juges.

Un gendre jamais apprécié de sa belle-famille. Il est arrivé dans le box amaigri mais encore avec une certaine élégance, en costume sombre, cravate et chemise blanche. Wojciech Janowski, 69 ans, gérant de société, n'a jamais brillé professionnellement. Il a accumulé les dettes, n'a jamais hérité de rien et a partagé la vie de la fille d'Hélène Pastor, Sylvia, sans jamais réussir à l'épouser.

Affaire Pastor : qui est Wojciech Janowski, le gendre d'Hélène Pastor ?

Cet homme au casier judiciaire vierge se retrouve soupçonné d'avoir voulu faire éliminer sa belle-mère pour empocher le magot. Lui qui n'a jamais été apprécié au sein du clan Pastor, plutôt méfiant à son égard. Il aimait mener grand train grâce aux 500.000 euros que madame Pastor versait chaque mois à sa fille.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Poussé par la peur de tout perdre. Visiblement, cela ne lui suffisait plus. Il vivait dans la crainte de se faire rejeter un jour par cette famille et donc, de tout perdre. Wojciech Janowski souffre d'un pathologique sentiment d'infériorité, mais il est également manipulateur.

Ce lundi, dans le box, il a répété qu'il était innocent et qu'il n'avait commis aucun crime. Il est accusé de s'être servi de son coach sportif Pascal Dauriac. Impressionné par la fortune Pastor et par Janowski, à qui il ne pouvait rien refuser, Dauriac aurait fait recruter une équipe pour organiser l'assassinat d'Hélène Pastor. A la clé, une enveloppe de plus de 200.000 euros.

Des petits délinquants recrutés pour l'assassinat. Mais ce ne sont pas de professionnels du milieu qui ont été choisis. Il s'agit de deux jeunes Comoriens issus des quartiers marseillais, des petits délinquants qui n'avaient pas le profil de tueurs à gages. Ils ont laissé derrière eux toute une série d'indices, notamment leurs empreintes sur un gel douche retrouvé dans une chambre d'hôtel.

Les enquêteurs sont rapidement remontés jusqu'à eux et jusqu'à Janowski qui, pendant cinq semaines, va croiser le regard triste et dur de Sylvia, la fille d'Hélène Pastor, anéantie. Dans cette affaire, elle a perdu sa mère, mais aussi l'homme qu'elle croyait connaître avec qui elle a tout de même partagé près de 30 ans de sa vie.

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Grégoire Duhourcau