Une imprimante 3D pour faire... des pizzas !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les Français mangent 820 millions de pizzas par an, c'est-à-dire plus que les Italiens  ! Demain, une machine pourrait changer notre manière de faire les pizzas... la NASA a donné 125.000 dollars à une start-up pour créer une imprimante 3D capable de faire les pizzas !

Il y a des choses auxquelles il ne faut pas toucher pour Jean-Pierre Montanay et la pizza en fait partie ! Le chroniqueur d'Europe 1, révolté par l'invention d'une imprimante 3D pour faire des pizzas, nous raconte dans sa chronique, "En attendant demain", le fonctionnement de cette machine mais aussi l'invention de ce mets devenu populaire dans le monde entier. Les Français mangent 820 millions de pizzas chaque année !

"Elle va débarquer dans les prochaines années dans les restaurants, puis dans nos cuisines, aux côtés du robot ménager : l’imprimante 3D à pizza ! Non, vous ne rêvez pas ! A l’origine de cette trouvaille, la NASA, qui a donné 125.000 dollars en 2013 à une start-up pour développer une pizza en 3 dimensions afin de nourrir les astronautes dans leur vaisseau spatial. Amazon ne livre pas encore jusque dans les étoiles !

Alors pour moi, profane, l’imprimante 3D est une innovation majeure, incroyable, une machine à faire des miracles : fabriquer de la peau artificielle pour les grands brûlés, des tissus humains, reproduire des prothèses, reproduire aussi, à bas coût, des maisons... Mais quel intérêt de réaliser une pizza en 3D ? Cette révolution me consterne, il faut sauver la vraie Margherita !"

Le chroniqueur semble bien remonté ! Mais pourquoi ?

"Parce qu’ici, le progrès est un sacrilège, on ne touche pas à la pizza ! Né en 997, il y a plus d’un millénaire, près de Naples, c’est un disque de pâte que les pêcheurs recouvrent de tomates, de fromage, de légumes... Dans les bagages des migrants italiens à la fin du XIXème siècle, ce totem va conquérir l’Amérique puis le monde entier.

La pizza n’a pas de frontières, ni de religion. La 3D, c’est aussi une insulte à un savoir-faire unique, celui du pizzaïolo qui transforme cette boule de pâte, levée en disque élastique, la garnit puis la saisit dans un four à près de 300 degrés".

Mais, au fait, comment fonctionne cette machine ?

"Il faut fournir de la pâte à la machine, comme on lui donnerait du plastique, puis elle se débrouille toute seule. Couche après couche, à l’aide d’une seringue, elle monte une pizza. D’abord le disque élastique de pâte, puis la garniture puis le fromage. Les concepteurs planchent même sur un laser qui pourrait remplacer le four pour la cuir.

Selon eux, on peut gagner du temps et on peut personnaliser notre pizza : faire une 4 fromages en forme de cœur par exemple. Ce qu’ils se gardent bien de dire, c’est que l’imprimante est incapable de garnir nos pizzas de demain hi-tech avec anchois et même de saupoudrer de l’origan. Yes, le pizzaïolo napolitain n’est pas encore au tapis !"

Europe 1
Par Jean-Pierre Montanay, édité par Maxime Dewilder