Vaccin contre la dengue : Sanofi va rembourser à Manille les doses inutilisées

  • A
  • A
Le vaccin a été suspendu aux Philippines.
Le vaccin a été suspendu aux Philippines. © YURI CORTEZ / AFP
Partagez sur :
Après la suspension d'un vaccin contre la dengue aux Philippines qui fait polémique, Sanofi va rembourser à Manilles les doses inutilisées.

Le géant pharmaceutique français Sanofi va rembourser au gouvernement philippin les doses inutilisées d'un vaccin contre la dengue que Manille a suspendu en raison de ses inquiétudes pour la santé publique, ont annoncé lundi les deux parties. Sanofi a souligné que ce remboursement n'avait rien à voir avec des questions de sécurité et visait à améliorer ses relations avec le ministère philippin de la Santé, qui enquête sur le décès d'une quinzaine d'enfants vaccinés au Dengvaxia.

22 millions d'euros réclamés. Les Philippines avaient suspendu en décembre toute vente et distribution du Dengvaxia quand le groupe français avait prévenu qu'il pourrait aggraver la maladie chez les personnes n'ayant jamais été infectées auparavant en cas d'exposition au virus. La campagne publique de vaccination massive de Manille, une première mondiale, avait aussi été suspendue. Le ministère de la Santé a déclaré dans un communiqué avoir adressé une lettre à Sanofi Pasteur, la division vaccins du groupe, lui demandant le remboursement de 1,4 milliard de pesos (22,8 millions d'euros) de doses non utilisées.

Des montants non précisés. "Notre décision de rembourser les doses inutilisées est sans rapport avec d'éventuelles questions de sécurité ou de qualité du Dengvaxia", a dit Sanofi Pasteur dans un communiqué, sans préciser les montants concernés. "Sanofi Pasteur espère plutôt que cette décision nous permettra de travailler de manière plus ouverte et plus constructive avec (le ministère de la Santé) pour faire face au climat négatif autour du vaccin contre la dengue aux Philippines aujourd'hui", est-il ajouté.