"Si les gens savaient..." : l'envers du décor de l'hôpital dévoilé dans un livre

  • A
  • A
hopital 2:24
Nora Sahara publie "Hôpital, si les gens savaient..." © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Journaliste et ancienne infirmière, Nora Sahara publie "Hôpital, si les gens savaient…", un livre dans lequel elle dévoile de nombreux problèmes qui gangrènent selon elle l'hôpital français, indépendamment de la crise du Covid-19. Elle les précise au micro d'Anne Roumanoff dans l'émission "Ça fait du bien".
INTERVIEW

Un mois avant le premier confinement, le personnel soignant manifestait pour l'amélioration de ses conditions de travail. Une demande mise temporairement de côté par la crise sanitaire liée au Covid-19. Ce sont ces problèmes de l'hôpital public que dénonce la journaliste et ancienne infirmière Nora Sahara dans son livre Hôpital, si les gens savaient…. Elle décrit au micro d'Anne Roumanoff des scènes qui en disent long sur les maux qui frappent les hôpitaux français.

Les manquements des médecins dissimulés

Dans son livre, Nora Sahara raconte par exemple les mauvais comportements de certains médecins. Elle fait ainsi le récit d'un chirurgien qui tremble et à qui personne ne dit rien, et celui d'un chef de service qui arrive fortement alcoolisé dans le bloc opératoire. "Il faut savoir que la majorité des médecins fait son travail d'une manière extraordinaire", prévient la journaliste. "Mais ce que je raconte est une réalité. Et il n'y a pas que moi qui le dit." Citant d'autres livres sur l'hôpital, elle compare cette structure à "une boîte noire où s'y passent des drames qui sont toujours cachés". Face à cette omerta, la solution pourrait être, selon elle, de filmer les opérations. "Il existe des dérives qui sont cachées et il faut lutter contre ça. Il faut de la transparence", explique Nora Sahara.

Une différence de traitement entre les patients

Le livre Hôpital, si les gens savaient… pointe aussi la différence de traitement faite entre certains patients. Nora Sahara y décrit comment des soins ont été refusés à un patient chômeur et sans papiers, sous le faux prétexte qu'il aurait été agressif avec les soignants. Elle raconte également comment un avocat jette des objets au visage des infirmières, sans que personne ne lui dise rien, par peur d'un procès.

"C'est aussi une réalité. Il y a plein de témoignages en ce sens", affirme l'ancienne infirmière. "À l'hôpital, on fait la différence entre ceux qui risquent de nous faire des procès, qui risquent d'entacher la réputation de l'établissement, et ceux qui n'ont pas de pouvoir. Et c'est ça aujourd'hui qui est dommageable."

Des hôpitaux maquillés pour les visites des politiques

Cette situation serait selon Nora Sahara difficile à appréhender pour les politiques. Un infirmier explique dans son livre comment les hôpitaux leur sont toujours présentés sous leur meilleur jour lors des visites officielles. "Quand il y a des accréditations, quand il y a des visites, on retire du planning tous ceux qui risquent de dénoncer les choses", explique la journaliste. "Comme cet infirmier qui avait tendance à le dire quand ça n'allait pas bien, il n'était jamais sur le planning à ce moment-là." Après la publication de ce livre, Nora Sahara n'espère pas être reçue par les dirigeants politiques. "Je ne suis pas politique et je ne fais pas de politique", argue-t-elle. "Mais je leur demande juste de lire ce livre pour voir la réalité du terrain."

Europe 1
Par Alexis Patri