Covid-19 : "évolution défavorable et rapide" dans les Bouches-du-Rhône

, modifié à
  • A
  • A
Marseille, Covid-19, coronavirus, couvre-feu, bouches-du-Rhône
Huit nouveaux cas du variant anglais ont été repérés à Marseille. © NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :
Le couvre-feu s'étend dans plusieurs départements, dont les Bouches-du-Rhône où plusieurs nouveaux cas du variant britannique du coronavirus ont été repérés. Le préfet du département, Christophe Mirmand, partageait son inquiétude au micro d'Europe 1.
INTERVIEW

Alors que le département des Bouches-du-Rhône voit le couvre-feu étendu à partir de 18 heures ce dimanche, la situation épidémique est jugée préoccupante. Huit nouveaux cas du variant britannique du Covid-19 ont été repérés à Marseille. Le taux d'incidence est désormais supérieur à 225 pour 100.000 habitants. Invité d'Europe 1 ce dimanche, le préfet des Bouches-du-Rhône Christophe Mirmand a partagé son inquiétude : "Nous constatons depuis le début du mois de janvier, une évolution défavorable."

"Mobiliser toutes les mesures de précaution"

"Alors même que la ville de Marseille et plus largement le département les Bouches-du-Rhône avaient vu leur situation s’améliorer très significativement au mois de décembre, par comparaison avec d’autres départements, c’est une évolution très rapide que nous constations depuis quelques jours", poursuit le préfet du département. Le recensement des nouvelles contaminations a conduit à mettre en place un couvre-feu étendu et plus strict.

Christophe Mirmand affirme désormais qu'il faut mobiliser tous les outils à la disposition des autorités : "Il faut être vigilant, attentif, mobiliser toutes les mesures de précaution pour permettre de tester à partir des foyers infectieux qui sont identifiés." Le préfet ajoute qu'un bataillon spécial de 40 marins-pompiers a été dépêché par la mairie. Celui-ci est notamment chargé de procéder à des tests auprès de la population mais aussi de surveiller les eaux usées. Des traces du virus apparaissant dans les selles, leur analyse peut donner des indications précieuses sur la localisation des clusters.

Europe 1
Par Antoine Cuny-Le Callet