Violences conjugales : Schiappa annonce une "grande campagne télévisée"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'exécutif va prochainement lancer une campagne pluri-médias pour interpeller les témoins de violences conjugales, a annoncé Marlène Schiappa sur Europe 1. 

INTERVIEW

Une campagne télévisée et des tracts à Cannes : Marlène Schiappa a annoncé dimanche sur Europe 1 le lancement de prochaines communications institutionnelles pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Une campagne télévisée. "Matignon vient de lancer un appel d’offres de 4 millions d’euros pour lancer une grande campagne télévisée, et pluri-médias, qui permet d’interpeller les témoins" de violences conjugales, a indiqué la secrétaire d’État à l’égalité des femmes et des hommes, dans le Grand Rendez-vous. "Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint car nous n'avons pas réussi à la faire ‘sortir’ de son foyer", a-t-elle illustré pour défendre l’intérêt de cette campagne médiatique.

Un tract distribué à Cannes. Par ailleurs, un partenariat a été conclu avec le festival de Cannes, qui s’ouvre mardi, pour faire de la prévention contre le harcèlement sexuel, qui touche particulièrement le milieu du cinéma. "On a réalisé un document qui sera distribué à l’ensemble des festivaliers. Pourquoi ? Car un des viols dont est accusé (le producteur américain) Harvey Weinstein se serait déroulé à Cannes", a avancé Marlène Schiappa. "L’idée est de communiquer pour protéger les actrices mais aussi les intermittents du spectacle, les festivalières et toutes les femmes."

schiappacannes

Ce tract sera distribué aux festivaliers de Cannes la semaine prochaine. ©Europe 1

Un numéro de téléphone pour les femmes victimes de violences au travail. En outre, Marlène Schiappa a annoncé que le numéro de téléphone d'écoute géré par l'association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (VFT), fermé récemment, sera bientôt remplacé par un numéro géré par l'exécutif. "Nous sommes en train de travailler avec le ministère du Travail pour créer un numéro de téléphone qui va permettre aux femmes victimes de violences au travail d'appeler et d'avoir des personnes formées au téléphone", a indiqué la secrétaire d'État. Ce numéro de téléphone, financé et géré directement par l'État et non plus par l'association, devrait être communiqué dans les prochaines semaines.