Valérie Trierweiler : Jacques Chirac, "le dernier père de la nation"

  • A
  • A
Partagez sur :
Sur Europe 1, l'ex-Première dame évoque l'ancien président de la République, mort jeudi à l'âge de 86 ans, elle qui a été journaliste politique pendant plus de 20 ans.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Invitée d'Anne Roumanoff vendredi à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, On se donne des nouvelles, Valérie Trierweiler a tenu à évoquer Jacques Chirac, mort jeudi. L'ex-Première dame a bien connu l'ancien président de la République lorsqu'elle était journaliste politique, comme elle le confie sur Europe 1.

"J'avais beaucoup de tendresse pour Jacques Chirac"

"Cela m'a touchée", ne cache pas Valérie Trierweiler, qui évoque le moment où elle a appris la mort de Jacques Chirac, pour qui elle avait "beaucoup de tendresse". "J'ai passé énormément d'années à suivre Jacques Chirac lors de ses voyages présidentiels, à le suivre quand il était président de la République et même lorsqu'il était en campagne et que personne ne croyait en lui", se souvient-t-elle.

Dans son nouveau livre, un chapitre est même consacré à l'ancien président, intitulé Chirac et mon père. "Mon père est mort il y a bien longtemps - j'avais 20 ans. Et Chirac m'a toujours fait penser à mon père, car ils étaient nés la même année (1932). J'ai toujours regardé Chirac en me demandant : 'Comment serait mon père aujourd'hui ?'", indique la journaliste. Au micro d'Europe 1, elle souligne qu'une page se tourne avec la mort de Jacques Chirac. L'homme politique incarnait une stature, disparue aujourd'hui selon elle. "Il a été le père de la nation et je crois qu'il a été le dernier président a incarné cette figure-là", affirme-t-elle.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau