Militaire soupçonné de trahison : "Nous avons pris toutes les mesures de sauvegarde nécessaires", assure Parly

, modifié à
  • A
  • A
Florence Parly 1:11
Florence Parly, la ministre des Armées, était l'invitée du "Grand Rendez-vous" dimanche. © Europe 1
Partagez sur :
Invitée dimanche du "Grand Rendez-vous" sur Europe 1, la ministre des Armées Florence Parly a réagi à l'arrestation d'un lieutenant colonel français - une information révélée par Europe 1 -, qui est soupçonné d'avoir communiqué des informations ultra-sensibles aux Russes.
INTERVIEW

Un officier de l’armée française, en poste sur une base de l’Otan, est soupçonné d’avoir transmis des documents ultra-sensibles aux services secrets russes. Selon nos informations, ce lieutenant-colonel, arrêté par la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) à la fin de ses vacances, a été mis en examen pour trahison et placé en détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris. "Nous avons pris toutes les mesures de sauvegarde nécessaires", a voulu rassurer la ministre des Armées, Florence Parly, interrogée dimanche au micro du Grand Rendez-vous sur Europe 1.

"Un officier supérieur est sous le coup d’une procédure judiciaire pour atteinte à la sécurité", a confirmé la ministre. "Le ministère des Armées a pris l’initiative de saisir le procureur de la République en enclenchant l’article 40 (du Code de procédure pénale qui prévoit que tout officier qui acquiert la connaissance d’un crime en informe sans délai l’autorité judiciaire, ndlr)", a encore précisé Florence Parly, qui s’est refusée à davantage de commentaires.

Europe 1
Par Romain David