Sur Twitter, des "Macronistes anonymes" affichent leur soutien à Emmanuel Macron

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron multiplie actuellement les déplacements dans le cadre du "grand débat".
Emmanuel Macron multiplie actuellement les déplacements dans le cadre du "grand débat". © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
Depuis jeudi, de nombreux messages de soutien à la politique d'Emmanuel Macron sont publiés sur le réseau social Twitter.

Sans doute galvanisés par la remontée d'Emmanuel Macron dans les sondages, ses sympathisants se mobilisent sur les réseaux sociaux. Depuis jeudi, de nombreux messages louant la politique du président de la République et accompagnés du hashtag #Macronistesanonymes sont publiés sur Twitter, le hashtag se trouvent même parmi les plus populaires sur le réseau social vendredi matin. 

"Fier d'avoir un tel président". Si le hashtag #Macronistesanonymes est sans surprise d'ores et déjà parodié dans de nombreux tweets, une grande partie des messages prennent la forme de témoignages de militants, souvent encartés, ou de sympathisants, souhaitant réaffirmer leur soutien au chef de l'État et à sa politique. "J'ai toujours voté PS, et je suis heureux d'avoir voté Macron et En Marche!. Retraité, je trouve normal d'aider les actifs, et ce que l'on m'a prélevé, mes enfants l'ont largement récupéré sur leurs revenus. Fier d'avoir un tel président", écrit par exemple Gilles, retraité. 

"Je suis retraitée. Après avoir toujours voté PS, j'ai voté Macron en 2017 pour enfin voir un vrai changement, car marre de ces politiques de gauche ou de droite", affirme de son côté Marianne. "Il est le seul à faire de la politique pour le pays et non pour lui-même. Il le fait globalement très bien malgré des erreurs", écrit encore Arthur, consultant se décrivant comme "citoyen engagé, libéral, europhile".  

Mobilisation pour les Européennes. D'autres insistent sur leur volonté de voter à nouveau pour Emmanuel Macron en 2022, ou de soutenir la majorité lors des élections européennes

Ces soutiens ont été appréciés jusqu'au sein du gouvernement, son porte-parole Benjamin Griveaux remerciant les "tous les macronistes anonymes". 

Multipliant actuellement les déplacements et rencontres dans le cadre du "grand débat", par lequel il tente de sortir de la crise des "gilets jaunes", quitte à s'attirer les foudres de l'opposition qui l'accuse de mener campagne aux frais du contribuable, Emmanuel Macron remonte ces derniers jours dans les sondages. Il gagne notamment six points de popularité en un mois au classement des personnalités Ifop/Fiducial pour Paris-Match et Sud-Radio publié mardi. L'exécutif reste cependant embarrassé par les révélations dans l'"affaire Benalla", et le soutien de l'opinion aux "gilets jaunes", qui continuent de se mobiliser chaque samedi, reste fort.

Concernant les Européennes, la liste LREM reste derrière celle du Rassemblement national dans les sondages, avec 20% d'intentions de vote, selon une étude OpinionWay/Tilder publiée le 1er février dans Les Echos.