Selon René Dosière, la déclaration d'intérêts de Laurent Pietraszewski "n'est pas claire à 100%"

, modifié à
  • A
  • A
0:58
© Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
Invité mercredi d'Europe 1, l'ancien député et spécialiste des finances publiques René Dosière a estimé que la déclaration d'intérêts de Laurent Pietraszewski, qui a remplacé Jean-Paul Delevoye au gouvernement pour porter le dossier des retraites, mériterait d'être "un peu plus précise". 
INTERVIEW

Démissionnaire du gouvernement après avoir été rattrapé par des révélations sur ses activités parallèles et mandats non déclarés, le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye a trouvé son remplaçant. Emmanuel Macron a en effet nommé le député LREM du Nord Laurent Pietraszewski au poste de secrétaire d'État en charge des retraites. Invité mercredi d'Europe 1, le président de l'Observatoire d'Ethique publique René Dosière, spécialiste des finances publiques, a d'ores et déjà consulté la déclaration d'intérêts du nouveau "Monsieur retraites" du gouvernement. Et, selon lui, "elle n'est pas claire à 100%".

Il y a "peu de renseignements sur les activités qu'il a pu exercer durant les cinq années précédant son élection comme député", précise René Dosière. Élu député LREM en 2016, Laurent Pietraszewski avait auparavant travaillé dans le management opérationnel chez Auchan pendant dix ans, avant d'occuper un poste dans les ressources humaines pendant huit ans dans sept sites différents du géant de la grande distribution. Depuis 2010, il était spécialisé dans la gestion de carrière et le recrutement chez Auchan.

 

"Sa déclaration mériterait d'être un peu plus précise"

"Je pense que sa déclaration mériterait d'être un peu plus précise. Il va d'ailleurs être amené à en faire une en tant que ministre", ajoute René Dosière. 

Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission lundi au président de la République, qui l'a acceptée "avec regret", après une semaine de révélations sur ses activités et mandats non déclarés, admettant "une légèreté coupable". Il a reconnu avoir omis de déclarer sa fonction d'administrateur bénévole dans un institut de formation de l'assurance, l'Ifpass, et a rectifié ce week-end sa déclaration d'intérêts en déclarant 13 mandats, dont 11 bénévoles, soit dix de plus que dans la version initiale.

Europe 1
Par Antoine Terrel