Alain Juppé va quitter la mairie de Bordeaux pour le Conseil constitutionnel

, modifié à
  • A
  • A
Alain Juppé devrait ainsi succéder à Lionel Jospin parmi les "Sages".
Alain Juppé devrait ainsi succéder à Lionel Jospin parmi les "Sages". © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a proposé mercredi le nom d'Alain Juppé pour faire son entrée au Conseil constitutionnel. L'actuel maire de Bordeaux, qui a accepté, s'apprête à quitter ses fonctions.

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a proposé mercredi le maire de Bordeaux Alain Juppé (ex-LR) comme membre du Conseil constitutionnel, a-t-il annoncé dans un communiqué. Une proposition que l'ancien Premier ministre a acceptée. Il devrait officiellement annoncer sa démission aux Bordelais lors d'une conférence de presse jeudi.

Ferrand pointe son expérience. Alain Juppé, qui va ainsi succéder à Lionel Jospin parmi les "Sages", est "un homme d'État, fort d'une expérience de la décision publique, qui saura avec une véritable exigence républicaine garantir le respect des principes et des règles fondamentales de la Constitution de la République", fait valoir Richard Ferrand.  Il "s'est toujours consacré au service de la vie publique" et "ce grand serviteur de l'État et des territoires fera bénéficier de son expérience les gardiens de la Constitution", appuie encore le communiqué de la présidence de l'Assemblée.

Dans l'attente du feu vert de la commission des Lois. Cette proposition de nomination surprise doit cependant encore être soumise à l'approbation de la commission des Lois constitutionnelles de l'Assemblée, la semaine prochaine. L'ancien Premier ministre Lionel Jospin (PS) siégeait au Conseil constitutionnel depuis janvier 2015 et doit quitter son siège le 12 mars.

L'adieu aux Bordelais prévu jeudi. Âgé de 73 ans, Alain Juppé, cofondateur de l'UMP en 2002 et candidat malheureux à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017, doit désormais annoncer sa démission de la mairie de Bordeaux. "C'est avec une profonde émotion que je me prépare à quitter mes fonctions de maire et de président de la métropole de Bordeaux qui m'ont procuré tant de bonheur. Je donnerai mes raisons aux Bordelais(e)s lors d'un point de presse" jeudi, écrit-il dans un communiqué.

Un calendrier bouleversé. "J'ai décidé, il y a plusieurs mois, de ne pas me représenter à l'élection municipale de mars 2020. Je comptais annoncer cette décision au lendemain des élections européennes fin mai prochain. Ma nomination bouleversera ce calendrier", ajoute-t-il. 

Depuis plus d'un an, l'ancien Premier ministre laissait planer le doute sur sa volonté de se représenter aux prochaines municipales. Élu en 2006, Alain Juppé restera comme le maire qui a transformé Bordeaux, régénérant les bords de la Garonne, installant le tramway, inaugurant la Cité du vin, pour faire de la capitale de la Nouvelle Aquitaine un grand centre touristique.