Richard Ferrand candidat à la présidence de l'Assemblée nationale

, modifié à
  • A
  • A
Richard Ferrand n'a jamais caché son souhait de prendre la présidence de l'Assemblée.
Richard Ferrand n'a jamais caché son souhait de prendre la présidence de l'Assemblée. © ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
Partagez sur :
Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale a annoncé sa candidature à ses troupes mardi matin. Le vote devrait avoir lieu dès mercredi prochain. 

Après la nomination de François de Rugy comme nouveau ministre de la Transition écologique, le perchoir est libre. Et selon les informations de BFM TV, le patron du groupe LREM au Palais Bourbon a d'ores et déjà jeté son dévolu sur le poste de président de l'Assemblée nationale. 

Le premier questeur de l'Assemblée lui apporte son soutien. Une candidature qu'il a annoncé mardi en réunion de groupe. "Il nous l'a annoncé ce matin", à confirmé sur BFM-TV la députée de la Somme Barbara Pompili. Et l'ancien socialiste a déjà pu compter sur le soutien de parlementaires comme Florian Bachelier, premier questeur de l'Assemblée.

L'élection, qui pourrait voir d'autres candidats de divers bords se présenter, devrait avoir lieu dès mercredi prochain, à l'ouverture de la session extraordinaire de septembre, selon une source parlementaire. Richard Ferrand, élu du Finistère de 56 ans, n'a jamais caché son souhait de devenir le quatrième personnage de l'État et devrait rendre publique rapidement sa candidature, selon son entourage. Et le prétendant LREM au "perchoir" sera désigné officiellement lors du séminaire de rentrée du groupe, prévu lundi et mardi à Tours.

Yaël Braun-Pivet  et Cendra Motin également candidates

Dans un mail adressée à ses collègues de LREM, la présidente de la commission des Lois de l'Assemblée nationale a elle aussi annoncé sa candidature. 

"Dans le droit fil du projet qui nous unit autour du président Emmanuel Macron, je souhaite que nous poursuivions ensemble les réformes engagées au cours de cette première année afin de moderniser et d'ouvrir notre Assemblée", a-t-elle écrit dans ce mail.

Cendra Motin sera également candidate, selon son entourage. Consultante en ressources humaines de profession, elle a été quelques mois vice-présidente de l'Assemblée. Elle siège à la commission des Finances et a été chargée d'une mission sur le prélèvement à la source.