Griveaux : "Refusons le naufrage voyeuriste de la vie publique du pays", réagit Mélenchon

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon © AFP
Partagez sur :
Le candidat de La République en marche (LREM) pour la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, a retiré sa candidature dans le but de protéger ses proches après la diffusion sur le web d'une vidéo à caractère sexuel. Les réactions de la classe politique se multiplient. 

"J'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne", a annoncé Benjamin Griveaux, le candidat LREM à la mairie de Paris, vendredi matin. En cause : une vidéo à caractère sexuel attribuée au candidat et qui circule sur les réseaux sociaux depuis jeudi soir. Après cette annonce, les réactions se multiplient au sein du monde politique. "Refusons le naufrage voyeuriste de la vie publique du pays", a déclaré Jean-Luc Mélenchon. 

le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a condamné vendredi la publication "odieuse" "d'images intimes pour détruire un adversaire", après le retrait de Benjamin Griveaux de la campagne municipale à Paris. "Non, tous les coups ne sont pas permis", a-t-il ajouté dans ce message publié sur Twitter, s'adressant à ses militants: "Insoumis, ne participez d'aucune façon au règlement de compte dont Benjamin Griveaux fait l'objet".

Découvrez "Démissions", l’histoire des démissions de ministres face à des scandales. Ce podcast imaginé par Olivier Duhamel est à écouter sur Apple PodcastsGoogle Podcasts et toutes vos plateformes préférées.

"Peu importe ce qu'on pense de Benjamin Griveaux aujourd'hui, cette histoire est profondément dégueulasse, et inquiétante pour la suite. La politique, cela ne doit pas, cela ne peut pas être ça. Ressaisissons-nous collectivement ou nous allons tous nous noyer dans la fange", prévient aussi l'essayiste et eurodéputé de gauche Raphaël Glucksmann.