Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand passe à l'offensive

  • A
  • A
Xavier Bertrand va donner un coup d'accélérateur à sa candidature en vue de la présidentielle 2022 cette semaine. 1:08
Xavier Bertrand va donner un coup d'accélérateur à sa candidature en vue de la présidentielle 2022 cette semaine. © ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :
Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, va donner un coup d'accélérateur à sa campagne en vue de l'élection présidentielle de 2022 cette semaine. "A partir d'avril, je parle tout le temps", a confié le candidat à Europe 1. Objectif : détailler ses propositions et s'imposer à droite, ainsi qu'auprès des Français.

Ce n'est pas une semaine comme les autres qui commence pour Xavier Bertrand. A un peu plus d'un an de l'élection présidentielle de 2022, le président de la région Hauts-de-France n'attend pas que les élections régionales soient passées pour lancer sa campagne à l'échelle nationale. Celle-ci devrait connaître un véritable coup d'accélérateur ces prochains jours.

"Dès fin mars, je vais sortir du bois fortement", a confié Xavier Bertrand à Europe 1. "Et à partir d'avril, je parle tout le temps." A droite, Les Républicains (LR) sont prévenus.

Offensive médiatique

Celui qui rêve d'être leur candidat naturel ne va pas attendre que la crise du Covid-19 soit moins aiguë, et encore moins l'automne, pour passer à l'offensive. Et peu importe que cela déplaise au patron de LR, Christian Jacob. Celui-ci avait estimé que les Français n'auraient vraiment la tête à la présidentielle qu'à partir de novembre prochain.

Xavier Bertrand dévoilera jeudi ses premières propositions dans l'hebdomadaire Le Point. Puis il sera ensuite l'invité d'Europe 1 ce dimanche, lors du Grand Rendez-vous. Cette offensive médiatique montre que Xavier Bertrand accélère tandis que d'autres candidats potentiels, comme la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse ou le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, ne devraient pas broncher avant les régionales.

Déjouer le "tout sauf Bertrand"

Pour le président des Hauts-de-France, l'objectif est de s'imposer à droite, où certains prônent pourtant un "tout sauf Bertrand". C'est aussi l'occasion pour lui de se montrer aux yeux des Français. Un récent sondage le donne largement vainqueur en cas de duel avec la cheffe de file du Rassemblement national, Marine Le Pen.

Encore faudra-t-il accéder au second tour : il est pour le moment crédité d'environ 15% des voix au premier tour. Reste que Xavier Bertrand est persuadé qu'on s'intéressera à son projet si on le dit capable de battre Marine Le Pen.

Europe 1
Par Aurélie Herbemont, édité par Jonathan Grelier