Municipales : le ministre Gérald Darmanin élu maire de Tourcoing

, modifié à
  • A
  • A
Gérald Darmanin a été élu maire de Tourcoing 1:28
Gérald Darmanin a été élu maire de Tourcoing © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, a été élu maire de Tourcoing par le Conseil municipal samedi. Il était arrivé en tête du premier tour avec plus de 60 % voix en mars dans la ville qu'il a dirigé entre 2014 et 2017. 

Réélu dans "sa" ville, Gérald Darmanin a pris ses fonctions de maire de Tourcoing ce samedi. Arrivé en tête du premier tour des élections municipales avec plus de 60 % des voix en mars, le ministre de l'Action et des comptes publics a été officiellement désigné maire par le Conseil municipal d'installation, tenu à huis clos mais retransmis sur les réseaux sociaux. Gérald Darmanin, 37 ans, qui retrouve un siège occupé entre 2014 et 2017, entend cumuler ses deux fonctions, s'affranchissant ainsi de la règle non écrite, en vigueur depuis 1997, qui veut qu'un ministre ne peut pas être à la tête d'un exécutif local.

"Maire ou ministre, il faut choisir"

Samedi matin, Gérald Darmanin a été élu sans surprise par le Conseil municipal par 46 voix sur 53 et a été aussitôt proclamé maire par le doyen d'âge, Jean-Marie Vuylsteker. Le ministre a ensuite ceint l'écharpe tricolore, en présence notamment de son ami, le président du Conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand

L'opposition, elle, a été très critique vis-à-vis du cumul des deux postes de Gérald Darmanin. "Maire ou ministre, il faut choisir. Ah non, puisque le président Macron vous a autorisé à vous affranchir des règles et à cumuler les deux postes, preuve encore de son intérêt flagrant pour le lien de proximité et la vie locale", a ironisé au début du Conseil municipal l'élu d'opposition Rémi Meurin (Rassemblement national). "Il est inconcevable et dangereux que vous cumuliez les deux fonctions", a dénoncé l'élu divers gauche Franck Talpaert. 

"'Le choix de Tourcoing' n'était pas qu'un slogan de campagne"

Après une série de votes pour installer son équipe, Gérald Darmanin a pris la parole et a balayé la critique. "Vous m’aimez sans doute tellement que vous souhaitez à plein temps que je m’occupe de vous. 'Le choix de Tourcoing' n'était pas qu'un slogan de campagne, puisque j’ai tenu ma promesse en étant devant vous", a-t-il dit, affirmant que pendant son cumul, il ne toucherait "évidemment pas" ses indemnités municipales, qu'il reversera à la Société protectrice des animaux (SPA). 

C’est Emmanuel Macron en personne qui l’a autorisé à cumuler "au moins pour un temps", confie le ministre. C’est l’option partagée au sein de l'exécutif : une double-casquette... jusqu’à un très prochain remaniement.