Municipales : Agnès Buzyn "arrête" sa campagne à Paris mais ne se retire pas

, modifié à
  • A
  • A
Agnès Buzyn suspend sa campagne en raison de l'épidémie de coronavirus (photo d'archives).
Agnès Buzyn suspend sa campagne en raison de l'épidémie de coronavirus (photo d'archives). © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
L'ancienne ministre de la Santé, candidate LREM à la mairie de Paris, a annoncé lundi qu'elle arrêtait sa campagne sans se retirer de l'élection, alors que la France déploie des mesures exceptionnelles pour faire face à l'épidémie de coronavirus. 

La candidate investie par LREM pour les municipales à Paris, Agnès Buzyn, a décidé d'arrêter sa campagne lundi, mais "ne se retire pas", et appelle tous les colistiers et militants de son parti à "rester chez eux", a appris l'AFP auprès de son équipe.

"Compte tenu de l'aggravation rapide de la situation sanitaire et de la situation dans les hôpitaux, j'arrête la campagne du deuxième tour", écrit dans une lettre l'ex-ministre de la Santé. "Elle arrête sa campagne, ça ne veut pas dire qu'elle retire sa candidature", a nuancé son entourage.

"Suivre les recommandations du gouvernement"

"Je demande à toutes mes équipes, les têtes de liste, les colistiers, les équipes de campagne, d'arrêter les actions de campagne et de suivre les recommandations du gouvernement et donc de rester chez eux", écrit Agnès Buzyn. "La seule priorité des Parisiennes et des Parisiens doit être la lutte contre l'épidémie de Coronavirus et la préservation de la santé de nos concitoyens", ajoute dans sa lettre la candidate.

>> Municipales : retrouvez tous les résultats à Paris :

Agnès Buzyn, entrée en campagne il y a un mois pour remplacer au pied levé Benjamin Griveaux, démissionnaire, n'a pas convaincu les Parisiens, dimanche: elle se classe en troisième position avec 17% environ des voix, derrière la LR Rachida Dati (environ 22%) et loin derrière la maire PS sortante et candidate à sa succession Anne Hidalgo (30%).