Municipales à Paris : "Villani choisit la coalition climat au détriment de Macron", se félicite David Belliard (EELV)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Cédric Villani a refusé de retirer sa candidature à Paris, malgré la demande du président de la République. David Belliard, le candidat des Verts, a salué sur Europe 1 la décision du mathématicien.
INTERVIEW

Cédric Villani compte bien aller jusqu’au bout. Le candidat dissident LREM a refusé de retirer sa candidature aux municipales à Paris, comme le lui avait demandé Emmanuel Macron. "Je me félicite de ce pas, c’est un pas courageux. Cédric Villani choisit la coalition climat que j’ai proposé au détriment du président de la République", a approuvé David Belliard, candidat des Verts (EELV) à Paris. 

David Belliard a proposé à Cédric Villani de former une "coalition climat", même si pour l'heure le mathématicien n'y a pas répondu et renvoie son interlocuteur au soir du premier tour, le 15 mars. Selon un sondage paru dimanche pour le Figaro, le candidat des Verts se place quatrième des intentions de vote (14,5%), devant le mathématicien (10%), alors que Benjamin Griveaux, candidat investi par LREM, est nettement distancé par Anne Hidalgo et Rachida Dati.

 

"Il doit clarifier son soutien au gouvernement" 

David Belliard a ensuite demandé à Cédric Villani, qui devrait bientôt être exclu de la République en marche, de "clarifier son soutien au gouvernement". "Le gouvernement mène une politique anti-climat, qui ne va pas dans le sens de ce qu’on veut pour ce pays et pour Paris. Il doit rompre (avec le gouvernement)", a insisté le candidat des Verts, qui ne ferme pas la porte à une alliance avec la maire sortante Anne Hidalgo. "Je ne suis 'anti' personne, mon adversaire c’est le dérèglement climatique et l’injustice sociale. Bien sûr que les socialistes font partie de cette grande coalition, mais là aussi il faut des clarifications sur le projet pour Paris", a nuancé David Belliard. 

"Je vous donne un exemple : la place des entreprises qui prolifèrent dans l’espace public à Paris, comme Airbnb, Uber ou les trottinettes électriques. Paris est devenu une jungle, un Monopoly pour les grandes entreprises. Il faut changer de modèle, comme par exemple arrêter les sponsorings des illuminations de Noël. On ne peut pas dire qu’on veut faire une politique pour le climat et faire sponsoriser les illuminations par Ferrero et Nutella", a critiqué le candidat écologiste. 

"Il faut faire de Paris une ville avec plus de nature. Tout le monde parle d’écologie, et bien faisons une ville écologique. Il faut reconquérir les berges, les abords des canaux, et faire une ville de proximité", a demandé David Belliard.