Municipales : "À Paris, le Macronisme est en train de partir en fumée", estime Christian Jacob

, modifié à
  • A
  • A
Christian Jacob était l'invité du Grand rendez-vous, dimanche. 2:15
Christian Jacob était l'invité du Grand rendez-vous, dimanche. © Europe 1
Partagez sur :
Invité du Grand rendez-vous, dimanche sur Europe 1, le président des Républicains a réagi à un sondage publié dans le "Journal du Dimanche", qui place Rachida Dati (LR) devant Benjamin Griveaux (LREM) dans la course à la mairie de Paris, qualifiant le parcours du candidat de la majorité de "spirale infernale".
INTERVIEW

Anne Hidalgo (PS) en tête, suivie de Rachida Dati (LR), quatre points devant Benjamin Griveaux (LREM) : tel est le trio de tête dans la course à la mairie de Paris, selon un sondage publié par le Journal du Dimanche, à deux mois des élections municipales. Invité du Grand rendez-vous, dimanche sur Europe 1, le président des Républicains Christian Jacob a réagi à ces chiffres, évoquant la "spirale infernale" du candidat de la majorité présidentielle. 

La "progression" de Rachida Dati

"C’est d’abord une très belle campagne de Rachida Dati", estime Christian Jacob. "On voit bien qu’aujourd’hui la seule possibilité pour les Parisiens de créer une vraie alternance à Anne Hidalgo, c’est Rachida Dati. C’est elle qui incarne l’alternance, avec une progression de campagne très forte. Je vous rappelle qu’au mois de septembre-octobre elle était créditée de 14% en quatrième position."

Comment expliquer cette dynamique ? "Il y a bien sûr son tempérament, sa personnalité que les Français connaissent bien", avance le patron des Républicains. "Mais c’est surtout qu’elle a un vrai projet d’alternance pour les Parisiens, sur les sujets de la sécurité, de la propreté, des transports, de la mobilité, du logement... J’appelle tous les Parisiens qui en ont assez de la manière dont la ville est gérée par les socialistes et par Anne Hidalgo de se rassembler autour de Rachida Dati."

"Les électeurs de Griveaux sont de moins en moins nombreux"

Et Christian Jacob de tacler le candidat LREM : "Les élécteurs de Griveaux sont de moins en moins nombreux, (…) c’est la spirale infernale dans ce qui était le temple de la Macronie. On voit qu’à Paris le Macronisme est en train de partir en fumée." 

Interrogé sur les candidats dans les différents arrondissements de la capitale, et notamment le 15ème, où le maire LR Philippe Goujon ne semble pas décidé à soutenir la candidature de Rachida Dati, le patron du parti assure que "les choses sont très claires" : "Il faut que dans tous les arrondissements de Paris, les Parisiens aient la possibilité de voter pour Rachida Dati et pour les Républicains. (...) Nous avons demandé à toutes nos têtes de liste qu'ils s'engagent clairement auprès des Parisiens", à voter pour l'ancienne ministre de la Justice une fois élus au Conseil de Paris.