Municipales à Paris : "Cédric Villani n'est pas dans une attitude de dialogue", déplore Benjamin Griveaux

, modifié à
  • A
  • A
1:45
Partagez sur :
Le candidat LREM à la mairie de Paris a assuré sur Europe 1 vouloir continuer à travailler à un ralliement de Cédric Villani, également en campagne.
INTERVIEW

Faut-il s’attendre à une bataille fratricide à Paris ? La campagne pour les municipales a démarré avec une dissidence dans la capitale, puisque le député de la majorité Cédric Villani n'a pas rallié Benjamin Griveaux, le candidat officiellement investi par LREM, pour se lancer dans l’aventure. À ce stade, le mathématicien assure vouloir aller jusqu’au bout de sa démarche, et refuse toujours la main tendue par l’ancien porte-parole du gouvernement.

"C’est pas faute d’avoir essayé. Mais pour dialoguer il faut être deux, et pour l’instant Cédric Villani n'est pas dans une attitude de dialogue", a déploré Benjamin Griveaux dimanche, au micro du Grand Rendez-vous sur Europe 1/CNews/Les Echos. "J’ouvre les bras et je tends la main depuis des mois", explique-t-il. "Je lui ai fait des propositions concrètes cet été de copilotage de la campagne sur les grands choix stratégiques et les équipes."

Oublier les "problèmes de personnes"

Pour autant, Benjamin Griveaux ne doute pas que Cédric Villani finisse par le rejoindre. "Est-ce que nous arriverons à nous retrouver ? Nous avons plus de convergences que de divergences avec Cédric Villani", assure-t-il. "Je suis certain que des problèmes de personnes passeront derrière l’intérêt général des Parisiens. En tout cas, c’est ce à quoi je vais m’atteler inlassablement pendant les mois qui viennent", conclut-il.