Municipales : à Marseille, le Printemps marseillais célèbre la victoire de Michèle Rubirola

  • A
  • A
Michèle Rubirola Municipales Marseille 1:51
Michèle Rubirola a décroché une victoire au bout du suspense, samedi. © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Partagez sur :
Pour la première fois, c'est une femme qui va diriger la ville de Marseille : l'écologiste Michèle Rubirola a été élue, samedi, pour succéder à Jean-Claude Gaudin, faisant basculer la ville à gauche. Un succès largement célébré sur le Vieux-Port aux côtés de Samia Ghali, qui a dû jouer les arbitres, permettant de donner à Michèle Ruborila la majorité absolue.
REPORTAGE

Heureux dénouement pour le Printemps marseillais : le succès de la candidate écologiste, Michèle Rubirola, n'a pas été une simple formalité, alors que c’est souvent le cas lors des élections municipales. Samia Ghali, la sénatrice PS des quartiers nord, a dû jouer les arbitres entre les deux derniers candidats en lice, Guy Tessier (LR) et Michèle Rubirola. C’est finalement cette dernière qui a été élue maire de Marseille, samedi, faisant basculer la ville à gauche. Un succès célébré sous une pluie d’applaudissements à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hémicycle.

"J'ai pleuré d'émotion"

"Je suis soulagée et heureuse de savoir que la volonté de la majorité et du peuple marseillais a été respectée", a réagi, émue, la nouvelle maire de Marseille. "J’éprouve une immense fierté à vous représenter aujourd'hui dans ce fauteuil de maire, et je mesure le poids des responsabilités qui me sont confiées".

 

Âgée de 63 ans, cette médecin, mère de famille et militante écologiste novice en politique, s’est offert un long bain de foule devant la mairie dans une ambiance survoltée. "J’ai pleuré d’émotion", confie-t-elle. "Beaucoup d’émotion, et un grand merci pour l’ensemble des Marseillaises et des Marseillais qui nous ont portés là."

Sans Ghali, "Rubirola n'aurait rien pu faire"

Il s’en est fallu de peu. Michèle Rubirola aura décroché la majorité absolue après des heures de tractation et de négociations, avec pour arbitre, Samia Ghali, qui ne sera finalement que deuxième adjointe. "J’ai dit à Michèle qu’elle pourrait avoir confiance en moi", a déclaré la sénatrice PS. "J’apporte aujourd’hui à Michèle Rubirola la majorité absolue. Sans ça, la machine était bloquée, et elle n’aurait rien pu faire."

Europe 1
Par Nathalie Chevance, à Marseille, édité par Pauline Rouquette