Marlène Schiappa dénonce le "délire homophobe" d’Agnès Thill

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes défend la décision de LREM d’exclure la députée de l’Oise suite à plusieurs prises de positions dénonçant notamment l’existence d’un lobby LGBT à l’Assemblée nationale.
INTERVIEW

La députée LREM Agnès Thill, virulente opposante à la PMA pour toutes, a été exclue mercredi du parti majoritaire, suite à plusieurs prises de position controversée, notamment sur l’existence d’un lobby LGBT à l’Assemblée nationale.

"C’est un espèce de fantasme homophobe, cette existence d’un puissant lobby LGBT. Ce n’est pas vrai", a dénoncé jeudi sur Europe 1 Marlène Schiappa. "Il n’y a pas d’existence de lobby gay ou de lobby LGBT. Il y a simplement des gens qui s’engagent pour défendre les valeurs de la République et défendre l’égalité des droits, tout simplement", a assuré la secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes.

"Des propos homophobes, stigmatisants, injurieux"

Marlène Schiappa explique aussi que l’élue de l’Oise n’a pas été exclue pour son opposition à la PMA ouverte à toutes les femmes.  "Sur les questions de bioéthique, il y a une liberté de vote, ça été répéter à plusieurs reprises par le délégué général (de LREM) Stanislas Guérini et par le président du groupe, Gilles Le Gendre, a rappelé la secrétaire d’Etat. "En ce qui concerne Agnès Thill, ce n’est pas parce qu’elle est opposée à la PMA que la commission des conflits a décidé de l’exclure du mouvement, mais c’est parce qu’elle tenu à de nombreuses reprises des propos homophobes, des propos stigmatisants et des propos injurieux vis-à-vis de plusieurs personnes."