Macron annonce un nouveau dispositif d'1 milliard d'euros de prêts garantis pour les jeunes agriculteurs

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron a prononcé un discours sur l'avenir du monde agricole deux jours avant l'ouverture du Salon de l'agriculture.
Emmanuel Macron a prononcé un discours sur l'avenir du monde agricole deux jours avant l'ouverture du Salon de l'agriculture. © AFP
Partagez sur :
Un nouveau dispositif de prêts garantis pour les jeunes agriculteurs à hauteur d'un milliard d'euros sera mis en place.

Le président Emmanuel Macron a annoncé jeudi un nouveau dispositif de prêts garantis pour les jeunes agriculteurs à hauteur d'un milliard d'euros. "Nous allons mettre en place dans le cadre de ce plan (de financement de l'agriculture de cinq milliards d'euros, NDLR) un nouvel instrument d'un milliard d'euros de prêts garantis. C'est un travail conduit et finalisé avec la Banque européenne d'investissement", a précisé Emmanuel Macron devant des centaines d'agriculteurs qu'il avait invités jeudi à l'Elysée.

Un fond de prêts à la méthanisation. Le président a également annoncé la création d'un "fonds de prêts à la méthanisation à hauteur de 100 millions d'euros, avec Bpifrance, et la semaine prochaine, lors du salon de l'Agriculture, "un plan de profonde réforme des règles de développement des méthaniseurs car aujourd'hui c'est beaucoup trop compliqué, ça vous prend beaucoup trop de temps". Or "pour nombre d'entre vous, en particulier ceux qui sont dans une filière en difficulté, le développement d'une activité de méthanisation c'est la possibilité d'avoir un revenu complémentaire", a-t-il déclaré aux agriculteurs.

Un déficit commercial en matière de bio. Emmanuel Macron a affirmé que la France avait un milliard d'euros de déficit commercial en matière de bio, qu'il souhaite "compenser". "Le plan 'ambition bio' doit nous permettre d'atteindre l'objectif de 15% des surfaces (agricoles) en bio d'ici 2022, avec une priorité donnée à la conversion dès 2018 pour accompagner la tendance et un renforcement du +fonds avenir+ bio", a-t-il déclaré.

Des "verrous" pour les achats de terres agricoles. Par ailleurs, le président a annoncé la mise en place prochaine de "verrous réglementaires" sur les achats de terres agricoles par des étrangers en France. "Nous mettrons très clairement des verrous réglementaires et travaillerons pour mettre fin à ce qui s'est passé", a dit le président de la République, en faisant référence à l'acquisition récente par un investisseur chinois de 1.700 hectares de terres à blé dans l'Indre et de 900 hectares dans l'Allier, qui ont suscité beaucoup d'émotion en France.

Un plan de 5 milliards. Le président de la République a promis un plan d'investissement de cinq milliards d'euros pour l'agriculture qui doit être consacré à la baisse des produits phytosanitaires, la biosécurité des animaux et des plantes, l'indépendance protéique de la France, la santé et bien-être au travail, ainsi qu'aux économies d'énergies.