Loi Pacte : les privatisations de La Française des Jeux et d'Aéroports de Paris repoussées ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que la loi Pacte doit être présentée en conseil des Ministres mi-juin, le gouvernement semble prêt à reculer sur les privatisations qu'il avait prévues pour financer notamment un fonds d'investissement.

Le gouvernement engagera-t-il des privatisations dans le calendrier prévu ? La question se pose depuis quelques jours dans un dossier qui semble semé d'embûches. 

Des privatisation un dossier sensible. L'objectif du gouvernement n'a pas changé : réaliser ces privatisations pour financer notamment un fond d'innovations. Mais le calendrier est moins favorable que quelques semaines plus tôt. En pleine grève à la SNCF, le gouvernement craint d'ouvrir un nouveau front car les privatisations ne sont pas un dossier très populaire. De plus, cette mesure n'a pas été expliquée pendant la campagne présidentielle.

>> Retrouvez l'interview du ministre de l'Économie Bruno Le Maire dans Le Grand Rendez-Vous d'Europe 1

La FDJ et ADP en suspens. Les deux privatisations qui sont sur le devant de la scène sont celles de La Française des Jeux (FDJ) et d'Aéroports de Paris (ADP) qui devaient être inscrites dans le projet loi pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (la loi PACTE). Mais pour l'instant, le texte transmis au conseil d'État ne l'évoque pas.

Baliser le terrain. En plus des obstacles politiques, il existe des obstacles techniques. Avant de céder des parts dans ces entreprises, le gouvernement veut bien préparer le terrain. Pour les jeux de hasard, l'exécutif veut renforcer la lutte contre l'addiction. Quant à Aéroport de Paris, il craint de répéter les erreurs commises au moment de la privatisation des sociétés d'autoroutes, qui a vu les prix des péages flamber.

Pourtant, le temps presse : le projet de loi baptisé PACTE, reporté à plusieurs reprises, doit être présenté en conseil des ministres lors de la deuxième quinzaine de juin.

Europe 1
Par Anne-Laure Jumet, édité par Marthe Ronteix