INFORMATION EUROPE 1 - "Gilets jaunes" : ce que Macron a dit aux ministres sur le "grand débat national"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Lors du séminaire gouvernemental, mercredi, Emmanuel Macron a précisé à ses ministres les contours du grand débat national, qui démarre mardi.

INFO EUROPE 1

Pour Emmanuel Macron, c'est rien de moins que "l'acte 2" du quinquennat qui débute. Le chef de l'État, en difficulté dans les sondages après deux mois de crise des "gilets jaunes", a souligné auprès des ministres réunis en séminaire gouvernemental, mercredi, l'importance du grand débat national. Il en a aussi précisé les contours, avant le début de cette consultation, mardi.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Pas de remise en cause de la neutralité carbone. Selon nos informations, dans sa lettre aux Français diffusée avant lundi, le président va "énumérer les invariantes" et ainsi préciser ce qui sera discutable et ce qui ne le sera pas. "On ne va pas, par exemple, remettre en cause la neutralité carbone en 2050 mais on pourra débattre de la méthode et du rythme pour y arriver", explique par exemple un ministre.

Remontées de terrain. Pour écrire sa lettre, le président va par ailleurs s’inspirer des premières remontées de terrain. Il a demandé à des maires et des associations de lui faire une synthèse des cahiers de doléance que déjà ouverts sur le territoire. On y parle notamment de justice sociale, territoriale et fiscale.

"Part d'inconnu". "Il y a une part d’inconnu", confesse un ministre de premier plan, "mais il est normal de prendre en compte l'avis de la population". Pour le chef de l'État, c'est la seule manière de s'extirper d'un contexte politique qui n'a jamais été aussi défavorable.