"Gilets jaunes" : "Nous veillerons à ce que cette journée puisse se dérouler dans les meilleures conditions", affirme Edouard Philippe

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le Premier ministre Edouard Philippe a pris la parole, peu après 11 heures, pour faire le point sur la quatrième journée de mobilisation des "gilets jaunes". 

C'est peu après 11 heures, samedi, que le Premier ministre Edouard Philippe s'est exprimé sur la nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes". "A l'heure ou nous parlons, à Paris, nous avons déjà procédé à 481 interpellations et 211 personnes sont placées en garde à vue", a-t-il indiqué. 

"Remercier tous ceux qui ont appelé au calme". "Il s'agissait pour moi de faire le point sur le fonctionnement du dispositif exceptionnel qui a été organisé aujourd'hui, exceptionnel par l'ampleur des moyens mobilisés, exceptionnel aussi par les choix d'organisation que nous avons fait", a ajouté le Premier ministre en faisant référence aux 89.000 membres des forces de l'ordre mobilisés, dont 8.000 rien que pour la capitale.

"Je voudrais une fois de plus remercier tous ceux qui ont appelé au calme : responsables politiques, syndicaux, associatifs, citoyens, pour faire en sorte que les Français qui veulent exprimer des revendications ne soient pas mélangés avec ceux qui veulent casser et en découdre avec les forces de l'ordre", a-t-il enchaîné alors que le "gilet jaune" Eric Drouet avait appelé à marcher sur l'Elysée et à entrer d'autorité dans le palais présidentiel

Ne pas faire échouer le dialogue. "Je continuerai à me tenir informé toute la journée, et nous veillerons à ce que cette journée de samedi puisse se dérouler dans les meilleures conditions afin que le dialogue qui a été engagé cette semaine et qui a commencé hier soir avec la délégation que j'ai reçue à Matignon puisse se poursuivre dans les meilleures conditions", a-t-il conclu. Hier soir, une délégation de sept "gilets jaunes" a rencontré le Premier ministre, et sont ressortis positifs après un entretien de plus d'une heure.