François-Xavier Bellamy, opposé à la PMA : "C’est le fait même d’être humain que l’on va transformer"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le député européen François-Xavier Bellamy (LR) a expliqué sur Europe 1 son opposition à la PMA, dont l'extension doit être votée mardi à l'Assemblée nationale. 
INTERVIEW

La droite se mobilise contre l'extension de la PMA à toutes les femmes. Le député européen François-Xavier Bellamy (LR) a expliqué sur Europe 1 son opposition à cette réforme sociétale majeure, qui doit être votée mardi à l'Assemblée nationale. "Nous sommes en train de faire un choix de société qui est fondamental, qui consiste à faire en sorte que la technique puisse maintenant augmenter les corps. Il ne s’agit plus de guérir l’humain, mais de guérir du fait d’être humain. C’est le fait même d’être humain que l’on va transformer", a déclaré l'eurodéputé. 

"Cette réforme consiste à retirer le critère médical"

"Cette réforme consiste à retirer le critère médical. On va demander à la médecine d’intervenir sur les corps de personnes, non pas parce qu’elles sont malades, mais parce qu’elles éprouvent un désir que la condition humaine se refuse à combler. Je ne nie pas la légitimité, ni même la beauté de ce désir, ni la souffrance que peut causer de ne pas pouvoir avoir d’enfants", a concédé le philosophe. L'eurodéputé ira manifester le 6 octobre, comme l'ont appelé à le faire une vingtaine d'associations, dont La Manif pour tous.

L'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, première grande réforme sociétale du quinquennat Macron, domine le débat sur le projet de loi bioéthique, qui arrive mardi à l'Assemblée. Promesse du candidat Macron maintes fois repoussée, la PMA va être autorisée aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires, et non plus réservée aux couples hétérosexuels.