EXCLUSIF - Européennes : la liste RN progresse et devance LREM

, modifié à
  • A
  • A
Le Rassemblement national pourrait devancer la liste LREM.
Le Rassemblement national pourrait devancer la liste LREM. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
Selon un sondage BVA pour Europe 1, la liste menée par Jordan Bardella devance celle de Nathalie Loiseau d'un point.  
EXCLUSIF

Qui sera le grand vainqueur du scrutin ? Alors qu'à quatre jours des élections européennes, les différentes listes entament la dernière ligne droite de leur campagne, un sondage BVA Opinion, dévoilé mercredi par Europe 1, montre un croisement des courbes entre La République en marche et le Rassemblement national. La liste de Jordan Bardella devance légèrement celle de Nathalie Loiseau, tandis que l’abstention devrait une nouvelle fois être élevée.. 

Signe inquiétant, alors que la campagne n’a jamais vraiment démarré, éclipsée par la crise des gilets jaunes et le grand débat national, l’intérêt des Français faiblit, à quelques jours du scrutin. 57% des personnes interrogées se disent intéressées par le scrutin de dimanche, soit une baisse de deux points par rapport à la dernière étude publiée début mai. Ce détachement est particulièrement fort chez les jeunes avec seulement 47% d’intéressés chez les 18-34 ans.

Autre enseignement, 40% des sondés sont encore indécis, n’exprimant pas encore d’intention de vote ou affirmant pouvoir encore changer d’avis.

François-Xavier Bellamy stagne

Du côté des listes, la difficile fin de campagne se confirme pour LREM. Alors qu’Emmanuel Macron s’est impliqué personnellement dans la campagne, entre interview dans la presse régionale et apparition sur les affiches de la majorité, la liste conduite par Nathalie Loiseau est désormais légèrement devancée par celle du Rassemblement national. La liste portée par Jordan Bardella gagne 2 points à 23%, soit un point de plus que celle de LREM (22%, stable).

Malgré une embellie de quelques semaines, au point que la droite se réjouissait d’un "effet Bellamy", la liste LR ne progresse plus, et stagne à 13% des suffrages exprimés. Le professeur de philosophie reste cependant le troisième homme du scrutin.

LFI et EELV au coude à coude

À gauche, la bataille pour le leadership continue entre La France insoumise et Europe-Ecologie-Les Verts. La liste du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, portée par Manon Aubry, reste légèrement devant avec 8,5%, mais baisse de 0,5 points, alors que celle de Yannick Jadot progresse légèrement (+ 0,5, à 8%). Du côté du Parti socialiste, allié à Nouvelle Donne et à Place Publique, le scénario catastrophe d’un résultat sous les 5% n’est pas écarté. La liste "Envie d’Europe écologique et sociale", menée par Raphaël Glucksmann, perd 0,5 points à 5% d’intentions de vote, juste au dessus, donc, de la barre fatidique pour obtenir des élus. Pour la liste de Benoît Hamon et son mouvement Générations (2,5%,-0,5),  ainsi que pour celle de Ian Brossat et du Parti communiste (3%, +0,5), les 5% s’éloignent.

Du côté de la droite souverainiste, les intentions de vote s’éparpillent entre plusieurs listes, toutes à des scores assez bas. Ainsi, la liste de Nicolas Dupont-Aignan perd un point à 3,5% des suffrages exprimés, mais devance celles du patron des Patriotes Florian Philippot (2%, stable), et de François Asselineau (UPR), qui n’obtient qu’1,5% des suffrages.

Enquête menée auprès de 1.347 inscrits sur les listes électorales, identifiés au sein d’un échantillon de 1.500 Français, représentatif de la population nationale âgée de 18 ans et plus.