Remaniement : et maintenant, quel avenir pour Edouard Philippe ?

  • A
  • A
1:57
© Eric Feferberg / AFP
Partagez sur :
Après trois ans passés à Matignon, Edouard Philippe a démissionné de son poste de Premier ministre vendredi matin et a été remplacé par Jean Castex. Que va maintenant faire Edouard Philippe, fraîchement réélu maire du Havre ? Décryptage.
DÉCRYPTAGE

Après avoir remis sa démission au président de la République vendredi matin, Edouard Philippe va passer la main à son successeur Jean Castex en début d’après-midi. Se pose ensuite la question de son avenir politique. Élu dimanche maire du Havre, il va d’abord retrouver la ville qu’il a dirigé de 2010 à 2017. On peut également l’imaginer s’implanter plus largement en Normandie, pour faire de la région un bastion de la Macronie.

Candidat en 2022 ?

Certains l’imaginent également candidat à l’élection présidentielle en 2022 et y travaillent en coulisses. Des boucles Telegram "Edouard Philippe 2022" existent, mais cela n’a pas beaucoup de consistance réelle pour le moment. Edouard Philippe s’est montré extrêmement loyal envers le président de la République ces dernières années, avec qui il a toujours travaillé en fidèle collaboration.

L'Elysée a également fait savoir qu'Emmanuel Macron et Edouard Philippe vont continuer à travailler ensemble. "Edouard Philippe va aider le Président à structurer politiquement la majorité", confie la présidence.

En vue de 2022, Edouard Philippe pourrait être un recours pour la majorité, car il est très populaire. Mais sa côte de popularité restera-t-elle aussi haute jusqu’à l’échéance présidentielle ? La question se pose. En outre, si Emmanuel Macron se met en campagne lors des deux prochaines années, il n’est pas certain qu’il y ait un espace politique pour Edouard Philippe.

Il faut également rappeler que, même s’il est entouré de nombreux conseillers, il n’a pas d’équipe autour de lui. La page du "Juppéisme" qu’il incarnait est aussi en train de se tourner. Reste à savoir maintenant si le "Philippisme" existe.

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par Léa Leostic