Emmanuel Macron "pas favorable" à la suppression d'un jour férié

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron ne veut pas de la suppression d'un nouveau jour férié.
Emmanuel Macron ne veut pas de la suppression d'un nouveau jour férié. © Capture d'écran.
Partagez sur :
Emmanuel Macron a indiqué jeudi lors de sa conférence de presse ne pas souhaiter imiter le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui en 2004 avait supprimé le jour de congé du lundi de Pentecôte. 

L'idée avait été avancée par La République en marche, notamment par sa porte-parole Aurore Bergé. Mais jeudi, lors de sa conférence de presse à l'Elysée, Emmanuel Macron a balayé d'un revers de main l'idée d'une suppression d'un jour férié. "Je ne crois pas que ce soit le plus efficace", a estimé le président de la République.

"On a déjà essayé, ça n'a pas très bien marché" 

"On a déjà essayé. Ça n'a pas très bien marché, ce n'est pas clair", a encore dit Emmanuel Macron, citant sans le nommer l'exemple de la suppression en 2004 du lundi de Pentecôte, par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Et le chef de l'État d'estimer qu'une telle mesure serait d'une "complexité absolument abyssale pour tout le monde". 

"Nous adorons les débats, mais si en plus on pouvait s'économiser le débat de savoir quel jour férié on choisit, ça serait formidable", a encore dit le président de la République. 

Europe 1
Par Antoine Terrel