Élections européennes : la majorité présidentielle suspend sa campagne "jusqu'à nouvel ordre"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Au lendemain de l'incendie qui a partiellement détruit la cathédrale Notre-Dame de Paris, Nathalie Loiseau a annoncé qu'elle suspendait sa campagne pour les élections européennes "jusqu'à nouvel ordre".

La tête de liste de la majorité présidentielle Nathalie Loiseau a annoncé mardi la suspension de sa campagne pour les élections européennes de mai prochain "jusqu'à nouvel ordre", au lendemain de l'incendie qui a ravagé la cathédrale de Notre-Dame de Paris. 

>> Suivez en direct sur Europe 1 l'évolution de la situation au lendemain de l'incendie

"Nous vivons un moment de tristesse profonde. La liste Renaissance se joint naturellement à ce moment d'union nationale", a déclaré Nathalie Loiseau sur Twitter. "Les déplacements des colistiers sont annulés aujourd'hui et la grande réunion publique prévue jeudi à Marseille est reportée", a-t-on précisé de source LREM. Plusieurs membres du gouvernement étaient attendus à cette réunion à Marseille. À cause de l'incendie également, le président de la République Emmanuel Macron a quant à lui reporté lundi son allocution sur la sortie du grand débat qu'il devait faire à 20 heures.

Une trêve de 24 heures pour Nicolas Bay

De son côté, l'eurodéputé et membre dirigeant du Rassemblement national, Nicolas Bay, a écourté mardi un point presse au Parlement européen à Strasbourg et annoncé "24 heures de trêve" dans la campagne des élections européennes, après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris.

"Nous entendons observer 24 heures de trêve dans le combat politique et dans la campagne électorale parce que nous sommes (...) en deuil d'un joyau de notre patrimoine national", a déclaré M. Bay, qui est membre du bureau exécutif (direction) du RN, au début d'un point presse qui n'a finalement pas eu lieu. "C'est une petite part de la France mais aussi de notre civilisation européenne qui est partie hier en fumée. Et comme tous les Françaises et tous les Français, je suis envahi par une infinie tristesse devant ce drame", a ajouté l'eurodéputé.