Code du Travail : Jean-Claude Mailly mis en porte-à-faux par la direction de Force ouvrière ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans un communiqué publié lundi, la direction élargie du syndicat se dit opposée à la réforme, quand son leader s'est montré plus nuancé quant aux ordonnances présentées par le gouvernement.

Jean-Claude Mailly s'est-il fait recadrer par sa direction ? Le Secrétaire général de FO, plutôt conciliant lors de la présentation de la réforme du code du Travail la semaine dernière, a refusé de participer à la manifestation du 12 septembre prochain, organisée par la CGT. Mais sur le plateau de BFM TV, le le syndicaliste a reconnu lundi soir que des militants FO étaient pourtant susceptibles de s'y rendre.

Le changement de ton de Jean-Claude Mailly. "FO, ça n'est pas une armée derrière un seul homme ou une seule femme. Il y aura des gens de FO qui seront dans les manifestations le 12 septembre", a-t-il déclaré lundi. "Le bureau confédéral de FO a dit : 'Non, pas le 12 septembre'. Mais il y en a qui iront. FO, ce n'est pas derrière un piquet et on suit tout le monde !" Une position désormais nuancée qui a agité la réunion de la commission exécutive du syndicat lundi soir.

FO salue des garanties mais... Les débats qui ont duré de longues heures, ponctués par les interventions de certains membres de la direction élargie. Dans une déclaration de dix-sept lignes, adoptée à la sortie par 28 voix contre 5, la commission exécutive acte l'obtention de certaines garanties dans les ordonnances du gouvernement, mais très vite le texte dénonce certains points considérés comme "une régression sociale et qui sont en tant que tel inacceptable", ce qui conduira FO à voter contre "dans les différents organismes officiels qui doivent être organisés" dans les jours qui viennent. "La commission exécutive considère qu’il faut d’ores et déjà examiner les possibilités de recours juridiques et estime qu’il est important que les confédérations syndicales puissent échanger rapidement entre elles sur la situation", stipule encore le communiqué.

Des militants prêts à manifester. Officiellement donc, FO continue de ne pas appeler à manifester le 12 septembre avec la CGT, mais ne donne pourtant aucune indication précise sur la suite et une éventuelle mobilisation. Néanmoins, des militants FO de la fédération des transports mais aussi de plusieurs unions départementales en province ont bien prévu de se joindre au cortège de mardi.