Ciotti salue le "discours juste, les mots forts" de Macron lors de l’hommage aux victimes de la tuerie de la préfecture de police

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le député LR des Alpes-Maritimes a salué mercredi "l’inflexion" dans les mots utilisés par le chef de l’Etat la veille dans la cour de la préfecture de police de paris. Un "discours qui a cité le mal", se félicité l’élu d’opposition.
INTERVIEW

Eric Ciotti, comme beaucoup d’autres élus de la nation, était présent mardi dans la cour de la préfecture de police de Paris lors de l’hommage aux victimes de la tuerie perpétrée au même endroit le 3 octobre, au cours de laquelle quatre personnes ont perdu la vie. Et si le député Les Républicains des Alpes-Maritimes assure avoir ressenti une grande émotion, il a aussi salué, et c'est plus surprenant pour un élu d'opposition, la prise de parole d’Emmanuel Macron. "C’était un discours juste, avec des mots forts", a-t-il relevé.

'Déni"

"C'est un discours sans doute nouveau, aussi. J’ai senti cette inflexion", a poursuivi Eric Ciotti. "C'était un discours plus volontaire qui a cité le mal, qui a cité cet islamisme, cet 'hydre islamiste', et qui a parlé d’islam dévoyé. Il faut citer les mots pour mieux les combattre", a insisté l'élu, qui a ensuite endossé à nouveau son costume de député d'opposition. "Jusqu’à maintenant, il y avait une forme de déni de cet islamisme. C’est ce que j’ai reproché au ministre de l’Intérieur. Ce qui participe de son discours totalement imprudent, c’est aussi derrière cette volonté de ne pas citer le mal. De ne pas citer l’adversaire."