Campagne de vaccination : Sheila dénonce "un grand manque d'élégance" du gouvernement

, modifié à
  • A
  • A
Sheila a nié avoir été contactée par le gouvernement pour promouvoir le vaccin AstraZeneca.
Sheila a nié avoir été contactée par le gouvernement pour promouvoir le vaccin AstraZeneca. © ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :
Le gouvernement envisage de faire appel à plusieurs stars pour promouvoir le vaccin AstraZeneca, qui suscite une forte défiance au sein de la population. La chanteuse Sheila, dont le nom a été avancé par Jean Castex, a nié avoir été contacté. "La rumeur doit stopper", a-t-elle demandé sur Twitter. 

Premier couac pour la campagne de vaccination souhaitée par le gouvernement. L'exécutif a pour projet de solliciter des stars de plus de 55 ans afin de promouvoir le vaccin AstraZeneca, critiqué et qui suscite la défiance au sein de la population. Selon le Canard enchaîné, le Premier ministre Jean Castex a proposé le nom de Sheila. Sauf que la chanteuse a nié tout contact avec le gouvernement et a dénoncé un "grand manque d'élégance" dans un post sur Twitter, vendredi après-midi. 

"Je n'ai absolument aucun contact avec le gouvernement et je trouve très embarrassant de se retrouver associée à un projet de campagne de vaccination lié à une marque de laboratoire sans avoir été contactée ni de près ni de loin", a déploré Sheila. 

"La rumeur doit stopper"

"Je ne souhaite pas entretenir la confusion dans l'esprit de chacun où aujourd'hui les raccourcis vont plus vite que la vérité. La rumeur doit stopper", a conclu l'interprète du tube Spacer. Certains au gouvernement rêvent également de voir des stars de TF1 se faire vacciner devant les caméras, comme l'animateur Arthur ou l'actrice Mimi Mathy.

"Le président de la République et le Premier ministre souhaitent que ces exemples puissent se multiplier. Ça peut être des personnalités populaires qui sont bien connues des Français. Ca peut être des personnages publics qui sont dans la cible d'âge et qui pourraient aussi médiatiser leur vaccination", avait expliqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur Europe 1. Reste à savoir si ces personnalités ont été contactées en ce sens...