Affaire Benalla : pour Rugy, une audition de Macron par les députés "n'aurait aucun sens"

, modifié à
  • A
  • A
S'il pense que le chef de l'Etat s'exprimera sur l'affaire Benalla, François de Rugy considère qu'il n'a pas à le faire devant l'Assemblée nationale.
S'il pense que le chef de l'Etat s'exprimera sur l'affaire Benalla, François de Rugy considère qu'il n'a pas à le faire devant l'Assemblée nationale. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Réclamée par plusieurs députés d'opposition, l'audition d'Emmanuel Macron par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'affaire Benalla n'est pas justifiée, selon François de Rugy.

François de Rugy a exclu mardi une audition d'Emmanuel Macron par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'affaire Benalla, estimant qu'elle "n'aurait aucun sens", le président de la République n'étant "pas responsable devant le Parlement".

"Responsable devant les Français". "Ça, ça n'a aucun sens", a réagi le président de l'Assemblée nationale sur France 2, alors que plusieurs responsables politiques, dont Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, ont réclamé que le président soit entendu par la commission d'enquête de l'Assemblée sur l'affaire Benalla. "Le président de la République n'est pas responsable devant le Parlement, puisqu'il est élu par les Français, il est responsable devant les Français", a-t-il fait valoir.

 

"Que chacun exerce sa mission". "Je pense que le président de la République s'exprimera - il l'a laissé entendre par des membres de son entourage dès dimanche soir - mais pas au Parlement, ça n'aurait aucun sens, pas devant une commission d'enquête parlementaire, là il y aurait un dévoiement de nos institutions", a poursuivi François de Rugy. "Il faut que chacun exerce sa mission (…). Les députés ne sont pas des policiers enquêteurs et ne sont pas des juges".

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP