Affaire Benalla : le ras-le-bol de la majorité

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
De nouvelles auditions sont prévues lundi devant la commission d'enquête du Sénat dans le cadre de l'affaire Benalla. Mais la majorité espère que les vacances parlementaires mettront un point final à la polémique.

Après plus de dix jours de polémiques, il sera encore question de l'affaire Benalla, lundi. L'entourage du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, va s'expliquer devant la commission d'enquête du Sénat. Mardi, ce sera au tour du patron de la République en marche!, Christophe Castaner.

Des vacances parlementaires bienvenues. Du côté de la majorité, c'est le ras-le-bol à tous les étages. Des députés aux assistants parlementaires, des ministres aux conseillers de l’Elysée, tout le monde veut en finir avec cette affaire. Heureusement pour la majorité, le Parlement ferme ses portes dans deux jours, mercredi soir. Et le gouvernement, lui, fera ses valises vendredi après un dernier Conseil des ministres.

L'agenda d'Emmanuel Macron quant à lui, prévoit réunions et entretiens cette semaine mais pas la moindre sortie sur le terrain. Rien. Aucune allocution du chef de l'Etat n'est programmée. L’Elysée espère ainsi calmer le jeu, tout en préparant en coulisses, la contre-attaque, la réorganisation des services. Certains hauts-fonctionnaires devraient valser, notamment à la Préfecture de Paris.

Macron ne compte plus s'exprimer sur le sujet. Mais ce ne sera pas pour tout de suite car il n'est pas question d'alimenter le feuilleton avec une chasse aux sorcières. La réforme de l’Elysée se fera après l’été et le plus discrètement possible. Emmanuel Macron, lui, ne compte plus prendre la parole sur cette affaire Benalla, qui ne semble pas lui coûter si cher que cela. Pour le moment, dans les sondages, sa popularité reste stable.