La finance, "principal adversaire" de Cheminade (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Invité d'Europe 1 soir, Jacques Cheminade a redit son opposition au monde de la finance, qu'il considère comme son "premier adversaire". "Je souhaite la désintégration du système monétaire et financier mondial", a expliqué le candidat de Solidarité et Progrès à l'élection présidentielle. "Mais il ne faut pas faire comme Hollande l'a fait, d'aller à la City de Londres pour dire : 'je ne serai pas dangereux pour vous'. Si, il faut l'être, comme le monde de la finance est dangereux pour nous", considère Jacques Cheminade, passé par HEC et l'ENA.

Désormais retraité, le candidat "milite et trace un sillon" qu'il essaie de faire suivre par le plus grand nombre même si, le reconnaît-il, c'est difficile. "Je traverse le désert et je me bat", détaille-t-il.