Atteinte d'endométriose, Enora Malagré décide de se faire retirer l'utérus

, modifié à
  • A
  • A
À 37 ans, atteinte d'endométriose, Enora Malagré a décide de se faire retirer l'utérus. © THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Atteinte d'endométriose, l'ancienne chroniqueuse connue pour ses coups de gueule a pris la décision de se faire retirer l'utérus.

L'ex-chroniqueuse de Touche pas à mon poste! Enora Malagré se confie dans les colonnes de Paris Match, paru ce jeudi, sur sa maladie, l'endométriose, et explique avoir pris la décision de se faire retirer l'utérus. "À 37 ans, c'est jeune, mais je dois avancer", souligne-t-elle.

"J'ai fait jusqu'à trois fausses couches par an". L'endométriose, qui se manifeste après la puberté sous différentes formes, touche entre 6 et 10% des femmes en âge de procréer et peut conduire dans les cas les plus graves à l'infertilité. Elle se caractérise par la présence de cellules d'origine utérine en dehors de l'utérus, qui réagissent aux hormones lors des cycles menstruels, entraînant notamment des douleurs et des saignements. "À l'époque de TPMP, j'ai fait jusqu'à trois fausses couches par an : ça m'a bouffé la vie ! Quand je suis en crise, je peux être HS pendant 48 heures."

En mars dernier, Enora Malagré était intervenue sur Europe 1, dans l'émission Allô Europe 1 consacrée aux solutions à l'endométriose. Elle y évoquait alors son appréhension par rapport à l'hystérectomie, l'ablation de l'utérus. "J'en suis à un tel stade qu'on commence à me parler à 36 ans d'hystérectomie. Je ne vous cache pas que ça me fait un peu peur et que psychologiquement parlant, envisager de ne plus avoir d'utérus à mon âge, déjà que c'est compliqué d'avoir des enfants, là ce serait la dépression", disait-elle alors.

Les + lus