"Unis pour le Liban" : France 2 mobilise son antenne pour aider à reconstruire Beyrouth

  • A
  • A
Partagez sur :
Ce jeudi, France 2 bouscule son antenne dès 20h40 pour consacrer sa soirée au Liban, près de deux mois après l'explosion du port de Beyrouth le 4 août dernier. Cette soirée caritative et festive se déroulera en direct, entre Paris et Beyrouth. La journaliste Léa Salamé et le directeur des opérations spéciales de France Télévisions Yannick Letranchant expliquent dans "Culture Médias" le programme de cette soirée exceptionnelle.

Le 4 août, l'explosion du port de Beyrouth faisait au moins 192 morts et plus de 6.500 blessés, et les dommages occasionnés font qu'aujourd'hui encore, 85.000 élèves sont privés d'enseignement. France Télévisions mobilise ce jeudi soir l'antenne de France 2 autour d'une grande soirée caritative et festive pour la reconstruction de la capitale libanaise, alors que le pays s'enfonce encore davantage dans la crise politique et économique. Invités de "Culture Médias", la journaliste Léa Salamé et le directeur des opérations spéciales de France Télévisions Yannick Letranchant, détaillent au micro de Philippe Vandel cette nuit qui rassemble des stars de l'antenne (Élise Lucet, Léa Salamé, Nagui) et de la musique (Sting, Camélia Jordana, Clara Luciani...), à l'initiative du trompettiste libanais Ibrahim Maalouf.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Léa Salamé en duplex de Beyrouth

Et le programme de cette soirée s'annonce riche. Il débute à 20h40 avec un numéro inédit d'Envoyé Spécial sur le Liban d'après l'explosion du port, présenté par Élise Lucet. Léa Salamé y interviendra en direct de Beyrouth. S'en suivra un concert en direct de l'Olympia regroupant 27 artistes et animé par Nagui, puis la rediffusion du concert I love Beirut ! organisé par le chanteur Mika le 19 septembre avec Louane, Hamed Sinno, Salma Hayek, Kylie Minogue… Lors de son duplex depuis Beyrouth, Léa Salamé donnera la parole à des personnes issues de la société civile libanaise. Parmi eux, une représentante d'une association humanitaire et la réalisatrice primée à Cannes Nadine Labaki.

"C'est une soirée pour collecter des dons, mais pas seulement", explique Léa Salamé. "C'est aussi un message des Français qui, malgré le Covid-19 et les angoisses, disent aux Libanais 'On ne vous oublie pas'." France 2 appellera en effet les téléspectateurs à donner à la Croix-Rouge. L'organisation internationale répartira les dons fait pendant la soirée - 50% pour ses actions aux Liban et à 50% pour les associations socio-culturelles du pays, via le Lebanon Solidarity Fund.

Une initiative du trompettiste Ibrahim Maalouf

Mais cette soirée spéciale "est avant tout un grand concert", selon la journaliste de France 2. Le spectacle musical en direct de l'Olympia regroupe, aux côtés de la Maîtrise de Radio France, plus d'une vingtaine d'artistes français, libanais et internationaux : Vianney, Florent Pagny, Clara Luciani, Hiba Tawaji, Ycare, Pascal Obispo, Bernard Lavilliers, Matthieu Chedid, Abdel Rahman El Bacha, Astrig Siranossian, Mika, Salvatore Adamo, Yannick Noah, Cyril Mokaiesh, Patrick Bruel, Melody Gardot, Khaled Mouzanar, Tryo, Daniel Levi, Madame Monsieur, Camélia Jordana, Oussama Rahbani, Grand Corps Malade, Gautier Capuçon, Sting, Michael Jones, Khaled.

Ce concert en direct de l'Olympia est présenté par Nagui. C'est Ibrahim Maalouf qui en assure la direction musicale. Mais le rôle du trompettiste libanais dans l'organisation de cette nuit caritative est bien plus large. C'est lui qui a proposé l'idée d'une soirée pour le Liban à France Télévisions. "On s'est mis en marche très vite, parce que l'on a trouvé que c'était une très bonne idée", explique Yannick Letranchant, directeur des opérations spéciales du groupe.

Un dispositif média exceptionnel

"Donner un prime pour une soirée caritative, on ne le déclenche pas comme ça", observe Léa Salamé. "Et tout de suite Delphine Ernotte a dit 'On y va'". Le dispositif mobilisé est en effet rare à la télévision. Ce qui n'étonne pas la journaliste franco-libanaise. "Je suis arrivée en France à 5 ans", se souvient-elle. "Depuis, à chaque fois que je dis que je suis Libanaise, je remarque un petit truc qui s'allume dans les yeux des Français. Il existe quelque chose de particulier entre les deux pays, un lien un peu singulier. Quelque chose de très fort."

Dans le détail, la soirée diffusée sur France 2 est une large association des médias publics. Elle mobilise en effet les antennes de TV5 Monde et France 24, pour l'international, et France Inter, pour la radio. Le tout avec le soutien technique de l'Union européenne de radio-télévision. France 2 reprend ses programmes habituels dès vendredi, où elle diffusera l'épisode d'Un si grand soleil initialement prévu pour ce jeudi. 

Europe 1
Par Alexis Patri